ActualitésPolitique

DÉPARTEMENT Les vœux 2019 de Laurent Burgoa

Le président du groupe "Le Bon sens républicain", Laurent Burgoa (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Si le président socialiste du Département a pris de bonnes résolutions, Denis Bouad, son opposant Les Républicains, Laurent Burgoa, a lui, émis une liste de souhaits. 

Nouvelle année et nouvelles perspectives pour Laurent Burgoa. À un cheveu de conquérir le Département en 2015, Le Républicain nîmois préside aujourd’hui le plus gros groupe d’opposition. Ce poids politique lui permet d’infléchir sur la politique départementale. Zoom sur ses envies 2019. 

Remettre de l’ordre chez les pompiers

C'est le sujet chaud de la collectivité. Le président du Bon sens Républicain attend des efforts significatifs dans la gestion du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours). Après les conclusions de l’audit, « nous devons sortir de cette situation », afin de diminuer la subvention de 42 M€, versés chaque année au SDIS. « Le président Pissas a une lourde responsabilité ! », tacle l’élu qui, « pour l’instant », n’en est pas au point de réclamer sa démission.

Investir, investir et encore invertir !

C’était l’un des pré-requis à l’abstention de la Droite sur le budget 2019. D’un montant de 137 M€, les investissements ont grimpé « de quelques millions d’euros » entre le débat d’orientation budgétaire et le vote de l’exercice. « Les investissements sont créateurs d’emploi », rappelle Laurent Burgoa. Et d’espérer qu’en juin prochain, le compte administratif 2018 présentera un taux de réalisation des investissements à son maximum.

Tenir le plan Très haut débit

Indispensable outil pour l’attractivité et le développement du Gard, le plan Très haut débit du Département est sur le point de démarrer. « Nous espérons que les délais soient tenus par l’opérateur SFR. On parle de 50 000 prises en 2019 et 80 000 en 2020 », commente l’opposant, soutenu par sa camarade Muriel Dherbecourt, membre du groupe de suivi sur le dossier.

Franck Proust à l’Europe

À cinq mois des Européennes, Laurent Burgoa adresse un message particulier à son camarade nîmois : « Nous espérons que l’eurodéputé Franck Proust soit sur la nouvelle liste et puisse se faire réélire au Parlement. » Un charmant message… Certains mauvais esprits pourraient penser que l’élection de Franck Proust à Bruxelles laisse, à Nîmes, une chance supplémentaire à Laurent Burgoa de prendre la succession de Jean-Paul Fournier !

Un État plus généreux

Soumis une hausse des dépenses sociales non-compensée par l’État, les finances du Département sont contraintes. Aujourd’hui, présider la collectivité s’apparente à un complexe exercice de gestion. Alors en ce début d’année, Laurent Burgoa se tourne vers l’État : « Il faut qu’il mettre de l’argent à la corbeille de la mariée, surtout avec l’arrivée du plan pauvreté. » Un plan particulièrement significatif dans le Gard, 4e département le plus pauvre de France.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité