A la uneActualitésPolitiqueSociété

NÎMES Éric Ciotti, « guest-star » des vœux Les Républicains du Gard

Entourés des deux sénatrice Vivette Lopez et Pascale Bories, Christophe Rivenq, Éric Ciotti et Franck Proust ont formulé leurs vœux aux Républicains gardois (Photo Anthony Maurin).

Salle comble pour la venue d’Éric Ciotti à Nîmes. Les Républicains gardois s’étaient réunis au côté d’une pointure nationale pour célébrer ce début d’année et pour espérer, ensemble, que le parti conserve un maximum de sièges au Parlement européen en mai prochain.

Le député (questeur de l'Assemblée nationale) des Alpes-Maritimes et ancien président du Conseil départemental du même département, Éric Ciotti est connu pour ses propos cavaliers et ses phrases chocs. Instigateur de la Droite populaire, l'élu fut aussi secrétaire national (Les Républicains) chargé des questions de sécurité, délégué général chargé des fédérations puis secrétaire général adjoint aux fédérations du parti.

À Nîmes pour présenter ses vœux en compagnie des Gardois droitiers, l'ancien premier adjoint de la ville de Nice a évoqué les enjeux de son parti mais est surtout venu prendre la température des forces gardoises. En amont, Éric Ciotti a participé au premier comité départemental depuis l’élection du nouveau bureau gardois et a pu échanger près d'une heure avec les référents locaux. Un tour de table apprécié par les adhérents, une proximité toujours sympathique et chargée d’empathie.

Avec Anthony Chaze à l’animation, beaucoup d’élus étaient présents. Les maires Frédéric Touzellier, Max Roustan, Frédéric Gras… Des conseillers municipaux, départementaux, régionaux, les deux sénatrices Vivette Lopez et Pascale Bories, et le secrétaire départemental de l’Hérault étaient là (pour lui un peu en avance si vous songez au derby de football à venir !).

Salle bondée à l'hôtel CSuites de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Pour Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, s’adressant au député européen Franck Proust, puis à l’assemblée annonçait : « Cher Franck, je te souhaite une année 2019 particulièrement heureuse. Qu’elle nous apporte le meilleur résultat possible en mai prochain. Bienvenue à toi Éric, tu es un fidèle parmi les fidèles, attaché à nos valeurs. Tu as fait de la sécurité ta spécialité. Depuis 2009, j’ai tout mis en œuvre pour que Nîmes soit plus sûre. Nous vivons un moment particulier, le président de la République a demandé aux Français de s’exprimer. Ne laissons pas les populistes s’exprimer seuls sur les cahiers de doléances. Ne restons pas silencieux, défendons les valeurs de la Droite républicaine. Une autre France peut émerger de ce débat. »

Participer au grand débat national

Première fédération Les Républicains en France, la fédé des Alpes-Maritimes donne de l’espoir aux élus gardois qui sont en reconstruction. Christophe Rivenq, président de la fédération Les Républicains du Gard, élu avec 100% des suffrages en octobre dernier, a pris la parole. « On ne peut pas ne pas évoquer les événements qui secouent notre pays depuis des semaines et ces dizaines de milliers de Français qui nous disent leur mal-être. Ils expriment leur colère, il nous faut écouter. Les Français voient la réalité de ce gouvernement et il nous revient, à nous Les Républicains, de préparer les réponses à apporter. Laurent Wauquiez a décidé que nous devions participer à ce grand débat pour réfléchir ensemble à des propositions à défendre pour les mettre en œuvre le moment venu. Elles seront les bases du projet à construire pour l’alternance. J’ai foi en l’avenir même si les derniers sondages sont compliqués pour notre famille politique. Nous sommes les seuls à proposer une véritable alternative à la politique macroniste. »

(Photo Anthony Maurin).

Sécurité, « problèmes d’immigration qui est dans notre pays un véritable fléau » selon Christophe Rivenq, mais aussi pouvoir d’achat, mobilité, emploi et déclassement social furent abordés par le chef de file gardois. Saisir sa chance, faire le meilleur score le 26 mai aux européennes, grappiller quelques grandes villes en 2020… Des vœux classiques pour une famille en reconquête.

Éric Ciotti, " Un homme de valeur "

Franck Proust, député européen mais aussi secrétaire fédéral du parti dans le Gard a poursuivi, « Invité d’honneur : ces mots ont un sens mon cher Éric. Ta présence est pour nous un témoignage d’amitié et de considération. Tu es un des leaders de notre parti. Si notre famille politique n'avait plus d’Éric Ciotti nous n’en serions pas à siéger sur les bancs de l’opposition. Tu tiens le cap fixé et ne tu ne transiges jamais sur les valeurs. Tu as toujours tenu tes engagements et tu n’as pas été tenté par le macronisme. Homme de valeur, tu es aussi un homme de dossier, un travailleur acharné. Tu as même été le meilleur député de l’Assemblée de nationale en 2015 ! Lorsque Les Républicains sont aux affaires, il y a des résultats. Tu as su redonner à notre parti les valeurs que Nicolas Sarkozy avait incarné. Il y aura des élections tous les neuf mois jusqu’en 2022 ! Tu as des qualités certes, mais tu as aussi des défauts ! Tu as recruté Jean-Albert Chieze, notre ancien directeur de cabinet. Si tu peux soutenir les Crocos samedi en portant leur maillot face à l’OGC Nice nous te pardonnerons ! »

Éric Ciotti (Photo Anthony Maurin).

Une fois le rire passé, le député européen a émis deux vœux pour cette nouvelle année : la sérénité et la persévérance. Éric Ciotti fut l'un des premiers à soutenir Laurent Wauquiez dans sa quête à la présidence du parti Les Républicains. Il reste dans une posture identique à celle qu’on lui connaît. S’adressant à son public, le député de l’aile droite de la Droite annonce : « Vous êtes des militants Les Républicains mais vous êtes aussi des militants de la France. Nous ne venons pas de nulle part. Derrière nous il y a une histoire, des hommes et des femmes se sont battus pour cela et nous sommes les héritiers d’une famille politique qui a apporté le meilleur à la France dans bien des circonstances. Famille : ce mot est important. Il porte l’héritage de la Droite républicaine. Il nous dit que nous sommes ceux qui ont la lourde responsabilité de perpétuer l’histoire et de préparer l’avenir. C’est en famille qu’on affronte les difficultés et qu’on transmet les repères aux générations à venir. Je suis très heureux d’être ici, en famille. J’ai adhéré au RPR à l’âge de 16 ans ! Aujourd’hui, on lèche, on lâche et on lynche. C’est l’attitude de certains. Nous ne sommes pas faits de cette nature, vous non plus. Vous êtes notre force. Être militant c’est se battre pour des convictions ! Je souhaite que la France reste la France »

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Éric Ciotti, « guest-star » des vœux Les Républicains du Gard”

  1. Belle intervention de JP Fournier mais contrairement aux populistes lui est sa famille politique avec Sarkozy en tête de file avaient toutes les cartes en mains pour agir contre l’immigration subit, illégale, insécure, islamisante. Résultat ?
    -Zéro sur toute la ligne.
    Trop facile de pointer aujourd’hui les responsables au pouvoir qui marchent dans les mêmes traces. Sarko c’est 1 000 000 d’immigrés en 5 ans. Chapeau l’artiste. Le pipeau, ça suffit.
    Vive les populistes !

    Conseiller R.N Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité