A la uneActualitésPolitique

POLITIQUE Hervé Morin : « Confier aux territoires les politiques de proximité »

Le président des Régions de France et du parti les Centristes donne une conférence ce soir au Grand Hôtel à Nîmes.

Hervé Morin (Crédit photo Eric Biernacki / Région Normandie)

Ancien ministre de la Défense, désormais président de la région Normandie et des Régions de France, Hervé Morin anime ce soir une conférence sur le rôle des régions au Grand Hôtel de Nîmes, invité par le Cercle Mozart. Avant de prendre le micro, il a accordé une interview à Objectif Gard. 

Objectif Gard : Quels sujets comptez-vous évoquer lors de cette conférence ? 

Hervé Morin : Je suis là pour évoquer les territoires, la décentralisation ou encore l'organisation du pays. Plus précisément, pourquoi le pays a besoin de libérer les initiatives locales, de s'inscrire dans un schéma que tous les pays européens ont adopté depuis belle lurette : celui de confier aux territoires les politiques de proximité.

Concrètement au quotidien, qu'apportent les Régions aux Français ? 

Les Régions ont en charge tout le développement économique et le soutien aux entreprises. Elles gèrent la formation professionnelle des demandeurs d'emploi en grande partie. Je pense également, jusqu'à la fin de l'année, à l'apprentissage. C'est la Région qui finance tous les grands programmes d'équipement, l'université, la recherche et gère les lycées. Après, sa chaque région a ses politiques spécifiques.

En tant que président des Régions, comment percevez-vous le vaste et homogène territoire de l'Occitanie ? 

Très clairement, il y a deux pôles métropolitains notamment Montpellier, qui a un rayonnement au moins national, sinon européen, une Agglo de Nîmes qui évolue beaucoup à l'heure actuelle et puis les territoires qui souffrent, comme je peux en avoir en Normandie, d'une fracture territoriale grandissante. On voit bien, ici comme ailleurs, les limites de l'effet gouttière des métropoles qui se développent. Même à Toulouse, le dynamisme d'une grande métropole ne crée pas les conditions de développement des territoires ruraux. En clair, on a besoin d'aménagements de politiques puissantes pour réduire cette fracture. La plupart du temps, malheureusement, on assiste à un phénomène de concentration de la richesse, des projets, de la matière grise dans les grandes agglomérations et des territoires ruraux extra-périphériques qui progressivement se vident. Il y a donc là un immense enjeu.

Quels sont vos liens avec Carole Delga ? 

Ils sont excellents ! Nous avons beaucoup d'affection mutuelle. C'est une femme de convictions qui a de l'énergie. On échange et puis nous avons tous les combats communs pour faire entendre l'idée que la France a besoin d'innovation, d'expérimentation, de politiques différenciées sur des territoires qui ne sont pas les mêmes. Cela n'est possible que sur un schéma où l'on confie les politiques de proximité aux territoires et où l'on permet à chaque territoire d'innover en fonction de problématiques qui sont particulières. Moi je crée des instruments qui ne doivent pas exister en Occitanie et inversement.

On passe à votre casquette de président des Centristes. Que représente ce mouvement dans le Gard ? 

Nous sommes très clairement des hommes et des femmes de Centre-Droit. Sans qu'il n'y ait aucun doute, notre chef de file, au-delà du fait que ce soit un ami intime très proche, c'est Yvan Lachaud.

Pensez-vous déjà à une stratégie particulière pour les élections municipales de 2020 ? 

Je pense que les Municipales sont des équations qui sont chacune particulières en fonction des territoires. Ce que je sais, ayant été maire (Épaignes, dans l'Eure, NDLR) c'est que quand on est élu d'un territoire, on doit bâtir le plus vaste mouvement de rassemblement sans oublier la famille à laquelle on appartient. Mais clairement quand on veut être maire, on est chef de la tribu et il doit rassembler le plus possible la famille des citoyens.

Propos recueillis par Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité