A la uneActualités

FAIT DU JOUR Swan et Yohan, deux talents gardois de la coiffure

Debout, Swan (à gauche) et Yoan. Assis devant eux, Sébastien Gourgeon et Delphine Rizzo. Photo Tony Duret / Objectif Gard

En avril dernier, Swan et Yohan, deux élèves du CFA coiffure d’Alès, ont tenté leur chance à un concours de coiffure national qui permet notamment de révéler les nouveaux talents. Sur les 49 candidats inscrits, les deux amis sont arrivés dans les cinq premiers dans la catégorie « School Talent » et participeront à la grande finale, à Paris, ce dimanche 27 janvier.

« On a déjà gagné », sourient Yohan et Swan, deux apprentis coiffeurs de 21 et 22 ans. En se retrouvant en finale du Style & Colour Trophy 2019, un concours d’abord national puis international organisé par l’Oréal, les deux étudiants ont en effet placé la barre très haut. Alors qu’ils ne sont toujours pas diplômés – ils passeront leur examen en juin prochain –, ils ont réussi l’exploit de décrocher un ticket pour présenter leurs créations à des experts de la mode et de la beauté comme Miss Univers, Iris Mittenaere, Miss France, Vaimalama Chaves, ou la star des coiffeurs, John Nollet.

« Tous les coiffeurs du monde connaissent ce concours »

Delphine Rizzo, qui emploie Yohan dans son salon de coiffure « Version 2 » à Uzès, n’en revient toujours pas : « Tous les coiffeurs du monde connaissent ce concours. Yohan et Swan vont être partout. C’est une immense fierté pour nous, c’est très flatteur. Et sur leur CV, c’est une belle victoire ! » Cette place en finale, décrochée face à une cinquantaine de jeunes apprentis de toute la France, les deux étudiants alésiens la doivent à de nombreuses heures de travail, sur un modèle, dont le résultat final pris en photo a été envoyé au jury : « On s’inspire des tendances. Pour ma part, j’ai fais un carré souple, de couleur blanc polaire. Ce qui a été long, c’est le travail de la couleur », explique Swan. Yohan, lui, a réalisé « un carré long dégradé, cuivré, et retravaillé sur de la frisure ». Une performance qu’il faudra renouveler ce dimanche 27 janvier au Trianon. « Le stress commence à monter », confie Yoan alors que Swan se dit « impatient et curieux ».

« Yohan et Swan seront de très grands coiffeurs »

Pour Delphine Rizzo et son associé Sébastien Gourgeon, qui dans son salon éponyme à Uzès emploie Swan, les deux apprentis n’ont pas d’inquiétudes à avoir. « J’en ai formé des apprentis et je peux vous dire que ceux qui ont ce sens artistique, on ne les lâche pas. Et eux, ils ont ce petit truc. Nous, on ne fait qu’affiner le diamant. S’ils continuent comme ça, ils seront de très grands coiffeurs », assure Delphine.

Maintenant qu’ils n’ont plus rien à perdre, et surtout tout à gagner, l’entourage des deux artistes capillaires en herbe croise les doigts pour que l’un des deux se hisse à la première place : « Il y a forcément un peu de rivalité entre nous, mais notre plus belle victoire, c’est la fierté d’être arrivé là », concluent-ils avant de se remettre au travail sur leurs modèles de tous les jours.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité