Economie

GARD RHODANIEN Le Collectif dans une « transgression respectueuse et constructive »

Le président du Collectif Patrick Scorsone (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Collectif, qui regroupe les entreprises et commerces de sept associations du Gard rhodanien, présentait pour la première fois ses voeux pour cette nouvelle année jeudi soir à Laudun-l’Ardoise.

Le moment idéal pour rappeler les missions du Collectif, comme l’a fait en préambule sont président Patrick Scorsone : « le Collectif opère partout où l’on doit mutualiser les énergies, que ce soit pour aider dans les manifestations comme le BIG, des soirées entreprises ou récemment encore, la journée Ecole entreprise du 19 janvier dernier qui a rassemblé plus de 600 visiteurs motivés. Le collectif a pour mission également de fluidifier les échanges entre les associations qu’elle représente mais aussi, de favoriser les relations avec les collectivités et les donneurs d’ordre nombreux sur le territoire. Une dernière mission enfin est de réfléchir en commun à des actions qui pourraient profiter au Gard Rhodanien en termes de développement économique. »

L’occasion également pour Patrick Scorsone de tirer le bilan de l’année écoulée et de donner quelques pistes pour 2019, en faisant un tour d’horizon des différentes associations. Côté Port l’Ardoise, les avancées sur les dossiers d’implantations sur l’ancien site sidérurgique de l’Ardoise ont été saluées, et l’association compte continuer en 2019, pour ses vingt ans, à oeuvrer « dans les services aux salariés des entreprises aussi bien en matière festive que pratique. »

Direction Grisbi, dont la charte « acheter local » a été signée par presque toutes les communes de l’Agglo et par l’Agglo elle-même, et qui compte cette année « accompagner une jeune entreprise du territoire et œuvrer également à des actions sur le thème du développement durable. » Pour Cyclium, la poursuite de mise en place de groupes de travail a marqué 2018, et pour 2019 « l’objectif est de rester dans la même dynamique : partage des connaissances, réflexions communes et investissement dans les sujets de développement économiques liés à notre filière et à celles adjacentes comme les Clean Tech », expliquera Patrick Scorsone.

Quant à Technoparc, qui regroupe les entreprises des zones de Berret et de l’Eure à Bagnols, 2019 verra se concrétiser les projets de l’association, à savoir « un plan du schéma directeur des différents aménagements planifiés dans le temps comme par exemple, la création d’espace vert, de parcours de santé, de bornes électriques ou encore d’une conciergerie. Le but étant d’offrir un vrai service aux entreprises et à leurs salariés. Nous aboutirons aussi sur la mise en place d’une vraie signalétique de zone comme l’on peut trouver sur l’excellent Parc d’activités de Port l’Ardoise. »

Restent les trois associations de commerçants, ABC, Bagnols commerces de l’ACDG Goudargues, qui continueront de contribuer aux événements économiques du territoire.

En conclusion, Patrick Scorsone reviendra sur le rôle du Collectif, mais cette fois sous un angle plus philosophique : « Notre rôle est celui d'un groupe de pensée et d’action capable d'une transgression respectueuse et constructive. La transgression, philosophiquement parlant, est source de progrès et fait avancer à la fois l’homme et la société. Nous, au Collectif, nous y rajoutons du respect et de la constructivité. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité