ActualitésPolitique

LE 7H50 de Vincent Bouget : « Les communistes ont voté contre Véolia »

Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF du Gard (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Gilets jaunes, gestion de l'eau de Nîmes métropole par Véolia et Municipales nîmoises… Le secrétaire départemental du Parti communiste, Vincent Bouget aborde ces sujets pour Objectif Gard. Entretien.

Objectif Gard : Une nouvelle année s’annonce pour les communistes gardois. Quelles sont vos bonnes résolutions ?

Vincent Bouget : Comme depuis 98 ans, nous formons des vœux dans le but de travailler avec humilité et audace pour la justice, la paix et la démocratie. On va continuer à œuvrer là-dedans parce que les thématiques sociales, notamment avec les gilets jaunes, remettent la question sociale à l’ordre du jour. Ça ne nous déplaît pas, parce que c'est ce que l’on dénonce depuis des années. On retrouve dans leur discours un écho à nos luttes, comme la suppression de l’impôt sur la fortune ou du crédit d’impôt pour les entreprises. Maintenant, il faut transformer ces colères en espoir.

Au micro, Vincent Bouget, secrétaire départemental du PCF du Gard (Photo : droits réservés)

Quels rapports entretiennent les communistes avec les gilets jaunes ?

On a des communistes parmi les gilets jaunes. On a rencontré des gilets jaunes sur Nîmes, sur Alès où nous avons participé à deux débats, également avec les syndicats. Le débat peut se faire normalement et de façon assez conviviale même s'il est vif. Aujourd’hui, chez les syndicats et les partis politiques de Gauche il y a cette envie de faire converger. Au début, c’était un mouvement qui partait avec un contenu assez flou et très large. Petit à petit se sont imposées des questions de pouvoir d’achat et de démocratie. Aujourd’hui, on voit bien que s’il n’y a pas de débouchés politiques, tout ce qui a été porté par le mouvement risque de ne pas aboutir.

Revenons à la politique nîmoise. Où en est l’appel au rassemblement lancé en vue des Municipales 2020 ?

Cet appel est signé maintenant par 400 personnes et il continue de l’être avec cette même envie de tourner la page. Nous avons organisé deux assemblées générales des signataires de l’appel. Il y avait 80 personnes la première fois et 100 personnes la seconde. Il y a des écologistes, des socialistes, des communistes et des citoyens engagés. On travaille tous ensemble. Lors de la dernière réunion, on a choisi de se répartir des thèmes comme l’économie, l’écologie et la démocratie… La prochaine assemblée se tiendra le 2 février, à 10 heures, à la salle des cheminots, rue Benoît Malon. 

Plusieurs centaines de personnes sont venues aux vœux du PCF 30 (Photo : droits réservés)

Mercredi dernier à Nîmes métropole, le nouveau contrat de l’eau avec Véolia a été voté à bulletin secret. Or, selon les pronostics, la délibération aurait dû être retoquée. Certains, comme l’élu de Gauche Alain Fabre Pujol, disent que les communistes ont voté pour…

D’abord concernant le vote à bulletin secret. Le groupe communiste est le seul à ne pas l’avoir demandé ! Les élus m’ont dit avoir voté contre, même si au départ ils étaient plutôt sur l'idée d'une abstention parce qu’ils ne voulaient pas départager deux entreprises privées. Comme pour les transports, on aurait pu s'abstenir. Mais visiblement le débat et la communication autour du dossier les ont fait changer d’avis. Et puis, depuis le départ, nous nous sommes pour une régie publique. 

Les communistes ne sont donc pas des traîtres ?

Non ! Et je ne souhaite pas entrer dans cette polémique. Nous, on a toujours été favorable à une régie pour éviter la pression des multinationales. Regardez ce que fait La Saur sur les élus avec la menace de supprimer des emplois. Or, dans d’autres villes, la société a perdu des marchés sans fermer son siège.

En parlant de chantage, le président de Nîmes métropole a-t-il exercé sur vos élus des pressions, comme l’a sous-entendu hier soir le président du groupe Rassemblement national ?

Ça, je ne sais pas. Ils ne m’ont pas tout dit mais ils se sont bien gardés de céder à ces pressions-là !

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LE 7H50 de Vincent Bouget : « Les communistes ont voté contre Véolia »”

  1. « Les communistes ne sont donc pas des traîtres ? »
    Madame Mollaret, outre que le qualificatif que vous utilisez rappelle de mauvais souvenirs (et on sait où cela conduit généralement; vous auriez pu l’utiliser avec des guillemets « traîtres ») il me semble que vous faites fausse route en l’occurrence. Pour tous les élus de gauche (ou quasiment, étant entendu que Madame Dumas n’est pas de gauche, si tant est qu’elle l’a été), qu’ils soient communistes ou pas, le seul mode de gestion acceptable pour l’eau et l’assainissement (mais également pour d’autres services publics) est la régie publique; une DSP avec Veolia ou avec la SAUR comme délégataire, c’est comme qui dirait « Blanc bonnet et bonnet blanc ». Pour ces élus il aurait donc été tout aussi logique de s’abstenir, leur but n’étant pas prioritairement de « dézinguer » le président de Nîmes Métropole. En revanche il est clair que c’est le but des élus UPNM, et il serait peut-être plus intéressant pour vous d’aller questionner ces élus pour retrouver les abstentionnistes. Quant à l’extrême droite, qui sait exactement ce qu’elle veut, et éventuellement pour qui elle roule ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité