Faits Divers

AU PALAIS Il s’évade à douze jours de sa libération !

Tribunal correctionnel d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Après plusieurs mois passés en prison et alors qu'il bénéficiait d'un régime de semi-liberté, Laurent, 36 ans, n'est pas rentré à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone. 

Dans le box du tribunal correctionnel d'Alès où il est jugé en comparution immédiate ce jeudi après-midi, Laurent ne parvient pas à expliquer sa "grosse bêtise" du 7 septembre dernier. Ce jour-là, après une journée de formation en maçonnerie, il doit rejoindre sa cellule pour 18h. Mais, sur un coup de tête et alors qu'il ne lui reste plus que 12 jours de détention, il décide de ne pas y retourner et part se réfugier chez son ex-compagne, qu'il avait violenté en juin 2017, ce qui lui a valu la fameuse peine de prison. Cette dernière n'a manifestement pas la rancune tenace et accepte d'héberger Laurent pendant plusieurs mois, sans toutefois savoir que celui-ci est en cavale. C'est le père de la jeune femme qui finira par alerter les gendarmes.

- Je regrette, c'était une grosse bêtise, j'étais perdu. Et je me suis emprisonné tout seul, explique Laurent à la présidente Amandine Abegg.

Effectivement, d'après les déclarations de la jeune femme, Laurent aurait passé la plupart de sa cavale affalé sur son canapé... Mais le vice-procureur, Sébastien Sider, estime surement que l'auto-emprisonnement sur un canapé n'est pas une peine assez significative et propose trois mois de prison avec maintien en détention. L'avocate du prévenu, maître Claire Sadoul, espère, elle, que le tribunal ne lui enfoncera pas "la tête sous l'eau". À l'issue d'un délibéré rapide, les juges ont condamné Laurent à trois mois de prison, mais sans le maintien en détention. Autrement dit, il sera libre dans quelques jours.

- C'est une mesure très rare !, annonce la présidente pour mieux souligner la main tendue par la justice et pour l'inviter à se tenir à carreau.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité