Actualité générale.ActualitésSociété

NÎMES Collège Capouchiné : les élèves ouvrent leur mini-entreprise

Les collégiens participent au concours " Entreprendre pour Apprendre " avec leur mini-entreprise " Un bac pour tous ".

Les salariés de la mini-entreprise accompagnés de leurs professeurs devant le prototype de leur bac de jardinage ( Photo Kelly Peyron )

Ce mardi 5 février, les collégiens du Collège Capouchiné organisaient leur première assemblée générale dans le cadre du concours " Entreprendre pour Apprendre "( EPA). Une première réunion qui avait pour but de présenter officiellement leur projet de mini-entreprise et de vente de bacs de jardinage semi-autonomes. 

La mini entreprise EPA est un programme de création d'entreprise qui s'adresse aux élèves inscrits au collège, au lycée, en structure d'insertion et en centre de formation. Les jeunes créent leur entreprise qui fonctionne comme une société anonyme ou une société coopérative. Enseignants et élèves construisent leur projet pas à pas et chacun détient un rôle et des responsabilités dans la mini entreprise. Ils conçoivent, produisent et commercialisent leurs produits... C'est du concret !

Un partenariat avec le lycée Frédéric Mistral 

Au Collège Capouchiné, six " salariés " travaillent dans la mini-entreprise " Un bac pour tous ". Environ 60 heures de programme pédagogique sont réparties dans l'année et tous ont un rôle bien défini : PDG, DRH, commercial, responsable financier, chargé de production et de communication. Aidés par leurs professeurs et leur parrain, Didier Boudier, PDG de la société Bach'up, les mini-entrepreneurs ont créé, dans le cadre du concours EPA, une entreprise qui vend des bacs de jardin semi-autonomes. Une idée qui leur est venue à la suite d'un projet science où des bacs avec une partie plante et une partie compost avaient été créés pour les Restos du cœur.

En partenariat avec le lycée Frédéric Mistral, une convention a été signée, après la négociation du prix des planches. Dans le cadre de leurs cours, les étudiants en charpenterie découpent et mettent en forme les planches qui permettent l'assemblage des cinq bacs commandés par la mini entreprise. La main-d'œuvre est bien sûr gratuite et le lycée leur offre également deux bacs au cours de l'année. Une offre qui leur permettra d'avoir des fonds de départ, après leur vente. À ce jour, la mini entreprise a récolté 398 € grâce à des investisseurs. Une fois les résultats du concours tombés le 9 Mai prochain, il est prévu que les investisseurs soient remboursés.

Les bacs en bois bio et non traité auront une taille définitive de 1m20 sur 80 cm et devraient coûter entre 250 € et 300 €. Les bénéfices seront reversés au CEC du Gard, un centre d'éducation conductive.

Kelly Peyron

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité