A la uneActualitésSociété

CAVEIRAC La démographie, ça creuse

La commune qui a connu 500 habitants supplémentaires en deux ans vient d'inaugurer l'extension de sa cantine scolaire.

François Lalanne, secrétaire général de la préfecture, Gérard Trauchessec, maire de Caveirac, et Alice Brossette, adjointe déléguée aux écoles (photo Corentin Corger)

Avec près de 260 repas servis par jour, la cantine de l'école de Caveirac devenait trop étroite.  Endettée à hauteur de 5 M€, cette commune a pu compter sur le soutien des collectivités pour agrandir son réfectoire à hauteur de 528 000 €.

Au cœur de la Vaunage, Caveirac connaît une pression démographique importante avec l'installation de 500 habitants supplémentaires en deux ans. Avec 90 logements sociaux récemment sortis de terre, 4 500 âmes peuplent désormais la commune du maire, Gérard Trauchessec. Davantage d'enfants scolarisés qui déjeunent donc dans l'établissement : "Le nombre d'enfants qui mangent à la cantine augmente d'année en année", constate Alice Brossette, adjointe déléguée aux écoles.

Désormais le restaurant scolaire compte 80 places supplémentaires (photo Corentin Corger)

Sur les 340 enfants de l'école maternelle et élémentaire de Caveirac, depuis la rentrée 2018, 260 prennent leur repas à la cantine scolaire. "L'ancienne surface imposait deux ou trois services. Maintenant on a 80 places assises supplémentaires, c'est plus tranquille !", se réjouit Alice Brossette. L'extension d'un restaurant scolaire, un projet qui peut sembler banal mais pas évident à mettre en oeuvre pour une commune endettée à hauteur de 5 M€ et sans capacité d'autofinancement et où la moindre dépense est comptée. Alors pour ces travaux d'agrandissement d'un montant de 528 000 € TTC, le maire a sollicité le soutien des collectivités locales.

Gérard Trauchessec, Eddy Valadier, Alice Brossette, François Lalanne, Marjorie Enjelvin et Huguette Sartre (photo Corentin Corger)

Un total de 260 000 € d'aides réparties entre l'État (140 000 €), le Département (90 000 €) et Nîmes métropole (30 000 €). Comme la réglementation l'impose, les 50% restants sont à la charge de la commune. La mairie a profité de ces travaux pour procéder à une rénovation énergétique du bâtiment. Un financement privilégié inauguré comme il se doit ce mercredi. En présence du secrétaire général de la préfecture, François Lalanne, qui a accusé un retard de 30 minutes à cause de la réunion mensuelle entre le préfet Didier Lauga et Denis Bouad, président du Département. "Cela illustre une dynamique démographique positive", a déclaré le représentant de l'État. Le Conseil Départemental était représenté par Eddy Valadier et Huguette Sartre, conseillers du Canton de Saint-Gilles. Marjorie Enjelvin, maire de Clarensac, est venue en voisine au titre de conseillère communautaire de Nîmes métropole.

Malgré ces problèmes financiers, d'autres projets sont envisagés pour Caveirac dans les années à venir : une maison médicale ou encore une salle multi-associative.

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité