A la uneActualitésSociété

LE 7h50 de Richard Tibérino : « Nîmes est la première ville de moins de 200 000 habitants… »

De gauche à droite, Richard Tibérino, adjoint à la sécurité de la ville de Nîmes, Éric Maurel, procureur de Nîmes, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, et Didier Lauga, préfet du Gard (Photo Anthony Maurin).

Le bilan du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance 2016-2019 était à l'ordre du jour d'une réunion en mairie de Nîmes. Un bilan positif qui a été suivi d'une présentation des objectifs du nouveau contrat 2019-2022. L'adjoint à la sécurité de la ville de Nîmes, Richard Tibérino, annonce les bons chiffres de la cité des Antonin.

Objectif Gard : Nîmes annonce d'excellents chiffres, quels sont-ils ?

Richard Tibérino : En 2001, 1,5 % du budget sécurité de la Ville était alloué à la sécurité. En 2019 nous en serons 8 %. En 2000, Nîmes comptait plus de 18 000 crimes et délits pour moins de 13 000 en 2018 ! Nîmes est la première (la septième en tout, NDLR) des villes de France de moins de 200 000 habitants en matière d'effectif de police municipale. En 2001, nous avions 134 délits pour 1 000 habitants quand en 2017 nous n'en n'étions plus qu'à 83. Pour les cambriolages, nous sommes passés de 2 140 en 2001 à 1 180 en 2018. Les vols de voitures ? 2 044 en 2001 contre 554 l'an dernier. Il n'y avait pas de caméra en 2001 à notre arrivée, nous en avons aujourd'hui 402 et nous allons en ajouter 20 cette année. Grâce à la vidéo-surveillance, nous effectuons deux arrestations par jour mais les 159 agents de la police municipale (il y en aura cinq de plus en 2019, NDLR), dont 17 furent blessés en intervention, sont intervenus plus de 43 500 fois en 2018. Les pompiers du Gard sont presque dans les mêmes chiffres pour l'ensemble du département !

C'est une belle petite victoire mais comment fonctionne cette collaboration ?

J'ai l'habitude de dire que la police et la vidéosurveillance sont les parties visibles du travail mais le CLSPD est essentiel bien qu'il soit caché. Justice, préfecture, polices nationale et municipale, bailleurs sociaux, transports en commun, Éducation nationale, conseil de l'ordre des médecins, services sociaux départementaux... À Nîmes, le partenariat est exemplaire car la sécurité est une affaire de coproduction. De nombreux autres acteurs sont présents à nos côté au quotidien. Nous entretenons une collaboration très étroite. Nous organisons de nombreuses réunions territoriales et des groupes thématiques sont au travail autour de structures comme l'Éducation nationale, les bailleurs sociaux, les commerces ou les comités de quartier. Nous travaillons sur de nouvelles thématiques comme le harcèlement et les violences faites aux femmes, celles faites aux personnes âgées, la radicalisation, la sécurité du centre-ville... 2019 sera aussi riche que les précédentes années.

Quels sont les autres outils qui permettent d'obtenir ces chiffres ?

Depuis 2001, la Ville n'a de cesse d'augmenter son budget sécurité, d'augmenter les effectifs de la police municipale et d'étendre son réseau de vidéo-surveillance sans jamais empiéter sur les prérogatives de l'État. Nous nous adaptons constamment aux nouvelles formes de délinquance en faisant face aux récents enjeux de sécurité liés à la menace terroriste. Nous avons également effectué une carte de la délinquance qui nous permet de cibler les secteurs faisant l'objet de nombreuses interventions et plaintes. Le Conseil pour le droit et le devoir des familles (CDDF) prévient des dérives des mineurs délinquants. En 2018, il a examiné 101 dossiers. Le pôle proximité est quant à lui composé de six agents et doit faire de la prévention au sein des quartiers du Chemin Bas d'Avignon, de Pissevin et de Valdegour. La Maison de justice et de droit de Valdegour est un lieu de justice, d'accueil, d'écoute et d'information sur les droits et les obligations de chacun.

Propos recueillis par Anthony Maurin

Sous les armes de la cité, l'adjoint à la sécurité, Richard Tibérino (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LE 7h50 de Richard Tibérino : « Nîmes est la première ville de moins de 200 000 habitants… »”

  1. Voilà qu’on se fait mousser… ça remue pas mal dans les barboteuses de nos élu e s … pour une fois que NIMES est dans le palmarès de résultats et statistiques de bonne conduite … au vu des effectifs municipaux de sécurité, il ne nous semble pas anormal que de tels résultats sinon meilleurs à venir y soient enfin réalisés ! cependant peut on dire que ça rassure ? seul l’avenir nous le confirmera ou pas; ça reste donc à vérifier au quotidien sur le terrain – notons que du point de vue économique, emploi, précarité, misère sociale, économie souterraine ect… ça demeure grave ce sont là les points faibles de NIMES et de son département on ne peut pas dire, que nous y soyons placés au palmarès des meilleurs sur ces derniers items … ceux-ci ont pourtant des conséquences fâcheuses, ils sont récurrents et néfastes y compris en terme de sécurité des citoyens. Si nous pouvions un jour écrire qu’enfin un juste équilibre général est atteint y compris sur les fameux point à travailler qui demeurent une gangrène sociale nous pourrions alors nous gargariser d’avoir atteint nos objectifs sauf qu’il y a encore du boulot …. nous comptons en conséquence sur vous nos élu es, le quotidien d’un citoyen ne se limite pas à sa seule sécurité (même si c’est pas mal) les autres points y ont une importance voire des conséquences toutes aussi capitales pour lui permettre de vivre à NIMES et dans le Gard paisiblement.. !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité