ActualitésEconomieSociété

NÎMES La CPME explique les aides aux petits commerces des centres-villes

Xavier Douais au micro, Fabrice Verdier à côté (Photo Anthony Maurin).

Traditionnel petit-déjeuner pour les chefs d'entreprise du Gard, organisé par la CPME30 et son président, Xavier Douais, au bar-restaurant Le Montcalm, sur la place éponyme de Nîmes.

Pour loccasion en plein dans l'actualité, la thématique choisie était celle des aides attribuées par la Région aux commerçants et entreprises des centres-villes. Pour en parler plus en détail, le conseiller régional Fabrice Verdier était convié à l'événement. " Carole Delga est dynamique et s'implique fortement dans un travail de proximité. Nous voulons être utile et la Région a souhaité accompagner les entreprises dans une conjoncture qui n'est pas facile et que l'on n'espère pas structurelle. "

On a pris pour habitude de dire que le centre-ville nîmois était en phase de désertification économique. C'est le cas même si sa redynamisation est espéré par la Ville qui a attaché une adjointe (Sophie Roulle) à cet effet. " La vie d'un chef d'entreprise n'est pas celle d'un employé territorial ! Notre volonté est de populariser les dispositifs que nous créons ", poursuit le conseiller régional. Quatre dispositifs pour un commerce en déclin qui a connu le second effet "Kiss Cool" avec le mouvement des gilets jaunes.

(Photo Anthony Maurin).

En effet, la Région Occitanie est visiblement celle qui fut la plus impactée de la France métropolitaine. Le Gard, au sein de l'Occitanie, est certainement le département le plus durement touché par le phénomène contestataire. Pour permettre aux commerçants et chefs d'entreprise d'y voir plus clair et de bénéficier de quelques aides, il faut encore les mettre au courant que de tels dispositifs existent.

La Région a mis en place quatre solutions. Une subvention pouvant aller de 2 000 à 8 000 euros si vous avez subi des dégradations lors de manifestations. On peut même vous rembourser les frais de mise en sécurité de votre établissement ! Deux prêt à un taux de moins de 1 % sont aussi disponibles. Pour la trésorerie ou autre. Enfin et pour continuer sur la trésorerie, un " renforcement " est aussi à l'ordre du jour si vous en éprouvez le besoin.

(Photo Anthony Maurin).

" Nous voulons répondre à tous les moments de la vie d'une entreprise ! Je suis aussi ici pour faire remonter vos idées, vos problèmes. Peut-être que nous allons mieux adapter ces dispositifs à votre vie quotidienne mais il faut arrêter de penser que le Gard n'est pas pris en compte par la Région, conclut Fabrice Verdier. Arrêtons de penser que Toulouse est loin. C'est une connerie car nous avons des élus et une Maison de la Région basée à Nîmes. Nous faisons des politiques de proximité et les dispositifs mis en place le sont aussi bien pour les Toulousains que pour les Cévenols. Ce sentiment d'éloignement n'est franchement pas réel. "

Il faut être honnête et dire toutefois que la Région se réveille un peu plus tard que les autres strates administratives. Mais mieux vaut tard que jamais même si les trois millions d'euros répartis sur treize départements d'Occitanie, ça fait un peu maigrichon...

Pour suivre l'actualité de la CPME30 sur les réseaux sociaux, c'est par ici.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité