A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU JOUR Crocos à réaction, maintien à l’horizon

Après avoir été mené 2-0 à la pause, le Nîmes Olympique s’est imposé 4-2. Les joueurs de Bernard Blaquart décrochent une cinquième victoire à l’extérieur et le maintien se rapproche à grands pas.

Guillaume a marqué le premier but nîmois (Photo via MaxPPP]

Les Crocos se sont sortis d’un mauvais pas, avec un festival offensif. Ils ont donné le meilleur d’eux même après une entame catastrophique. 

Les murs des vestiaires nîmois ont dû trembler hier, à la mi-temps du match Nantes – Nîmes. À ce moment-là, les Crocos sont menés 2-0, et ils pouvaient s’estimer heureux, tant leur prestation était indigente. « Nous étions au ras des pâquerettes », souligne Bernard Blaquart qui n’a pas apprécié les 45 premières minutes de ses joueurs : « Perdre c’est une chose, mais perdre sans jouer, c’en est une autre ». Paul Bernardoni, le gardien de but est même catégorique : « On a fait notre pire période depuis le début de la saison. Nous étions à la ramasse »

Il y avait plus de 34 000 spectateurs à la Beaujoire (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Alors, le technicien nîmois a parlé à ses joueurs. « Ces mots nous ont touché. Ça nous a fait du bien », explique le défenseur Gaétan Paquiez. Mais pourquoi avoir montré un visage si passif en première période ? Aucun nîmois interrogés n’avait la réponse.

Nîmes est bien à l’Ouest

L’environnement émotionnel de cette rencontre, où les Nantais ont rendu un vibrant hommage à Émiliano Sala, a-t-il pesé dans la balance ? Gaétan Paquiez ne veut pas s’en servir d’excuse. « Ce n’est pas le contexte qui m’a fait faire une telle première période ». Pour Baptiste Guillaume, le premier butteur nîmois du match, c’était tout de même pesant. « On a ressenti beaucoup d’émotions avant le match. Ça n’a pas été facile, mais c’est notre métier. Il a fallu faire abstraction de tout ça ».

Teji Savanier face au Nantais Lima, sous les yeux de Ripart et Rongier (Photo MaxPPP]

Et ils l’ont fait. En revenant sur la pelouse, les Crocos ont montré leur vrai visage. Celui qu’ils avaient à Angers (victoire 4-3) et à (Bordeaux 3-3). Décidément, l’Ouest de la France les inspire. Baptiste Guillaume qui a marqué son deuxième but de la saison en tire un enseignement : « Nous avons su inverser le cours du match, ce n’est pas donné à tout le monde ».

Les Nantais ont déposés des fleurs, devant le stade, en hommage à Émiliano Sala (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Les Crocos ont mis fin à une série de quatre défaites à l’extérieur et ils ont rappelé aux autres équipes de la ligue 1 qu’ils savaient très bien voyager. Après Angers, Dijon, Strasbourg et Caen, les Nîmois décrochent à Nantes, une cinquième victoire en déplacement. Cette saison, il n’y a que le PSG et Lille qui ont fait mieux avec 7 victoires.

 Seulement 4 points de retard sur le 4e

Au classement, le Nîmes Olympique a 14 points d’avance sur le barragiste (Monaco) et seulement quatre points de retard sur la quatrième place (synonyme de coupe d’Europe). Les Crocos ont gagné autant de matches en déplacement que Dijon sur l’ensemble de la saison. Justement, les Bourguignons, 17e du classement seront aux Costières, samedi prochain, pour la 25e journée de L1. L’occasion est belle pour les Nîmois de poursuivre sur leur bonne lancée et de basculer dans la première moitié du classement. À ce rythme, la barre des 40 points, souvent synonyme de maintien, pourrait être dépassée au mois de mars.

Norman Jardin

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité