Faits Divers

GARD Le chauffeur du préfet ne veut pas être jugé dans le Gard : il reste sous contrôle judiciaire

Photo d'illustration

Il était poursuivi, mardi, devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour "outrage à magistrat" et "défaut de maîtrise".

Celui qui était en octobre dernier, au moment de sa garde à vue, l'un des chauffeurs du préfet du Gard, est venu à l'audience pour essayer de modifier son contrôle judiciaire qui suspend son permis de conduire et lui interdit par conséquent de travailler. Le tribunal a rejeté sa demande de modification du contrôle judiciaire.

Par contre, son affaire sur le fond a été reporté et pour cause : il est en conflit avec un juge du tribunal de Nîmes suite à incident sur la route. Il a donc demandé un dépaysement assez logique de son dossier. En clair, il ne veut pas être jugé dans le Gard, mais dans une autre juridiction. Il a saisi la chambre criminelle de la cour de cassation qui doit rendre son verdict dans les prochaines semaines.

Le dossier sur le fond : le chauffeur officiel de la préfecture serait sorti de sa voiture personnelle en mai 2018, sur l'avenue Kennedy à Nîmes, et aurait insulté et outragé le juge qui était dans la file d'attente des automobiles. Un magistrat qui aurait montré au préalable sa carte professionnelle, histoire de calmer un peu le jeu et surtout les ardeurs du conducteur.

Mais face aux insultes grossières répétées, une enquête de police s'est déroulée et a permis de remonter jusqu'à ce fonctionnaire du ministère de l'Intérieur... Un chauffeur qui avait déjà été concerné par une autre enquête après un rififi avec un policier municipal de Clarensac, déjà lié à un problème de conduite !

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité