Actualité générale.

NÎMES Bientôt, les pépinières Pichon renaîtront

L'entrée du futur parc ?(Photo Archives Anthony Maurin).

Situées entre la Gare SNCF et l’Autoroute A9, les anciennes pépinières Pichon, créées en 1885 par Ernest Pichon et dont l’activité a cessé depuis le début des années 2000, disposent d’un patrimoine végétal de qualité dans la mesure où les espèces plantées durant le siècle d’exploitation des pépinières sont encore présentes aujourd’hui sur le site.

Désormais à l’abandon, ces terrains en friche représentent une fracture entre les quartiers situés de part et d’autre des anciennes pépinières, mais également un espace d’insécurité objet d’occupations illégales. Partant de là, l’opportunité pour la Ville d’acquérir ces terrains afin de les ouvrir au public, de les sécuriser et de les réaménager tout en suivant une logique de valorisation du patrimoine végétal existant n’est pas à démontrer.

Dans ce cadre, la société de paysagistes ALEP a été missionnée en 2016 par la Ville pour réaliser une étude d’aménagement et de programmation préalable au lancement d’une procédure de déclaration d’utilité publique (DUP). Cette étude a permis d’élaborer un scénario préférentiel d’aménagement. Ce scénario a été soumis à l’avis du public durant une phase de concertation ouverte qui a fixé les objectifs du projet d’aménagement et les modalités de la concertation.

15 hectares mais des parcelles encore à acquérir

À l’intérieur du périmètre d’études du projet de parc urbain qui s’étend sur plus de 15 hectares, la Ville est actuellement propriétaire de plusieurs parcelles correspondant à l’emprise du cadre béton couvrant le cadereau du Vistre de la Fontaine, ainsi que de celles situées aux abords de la station d’épuration en bordure de l’Autoroute A9.

Les parcelles restant à acquérir sont pour la majorité propriété de l’indivision Pichon mais d’autres propriétaires privés sont à recenser. Les négociations amiables, entamées en 2015, n’ayant pas abouti entre les services de la Ville et les consorts Pichon, propriétaires en indivision de la majorité des parcelles qui constituent l’emprise du projet de parc, ainsi qu’avec les autres propriétaires concernés, une procédure de déclaration d’utilité publique permettant une maîtrise foncière doit désormais être engagée. Le coût approximatif de ce projet est de l’ordre de 15 millions d’euros, comprenant le coût des acquisitions foncières, le coût des études et le coût des aménagements à réaliser.

Pour Thierry Jacob, élu du Rassemblement national, « L’ex-collège Antoine Bigot reste une verrue à proximité de ce projet. Pourquoi ne pas y faire un parking relais ? Il faut trouver ensemble une solution… » Et Laurent Burgoa, adjoint de la majorité, de répondre en rappelant que « Monsieur Jacob annonçait la création d’une mosquée en lieu et place du collège Bigot quand nous étions en campagne pour essayer de grappiller des voix. Il n’y aura pas de mosquée mais il y aura une grande maison de retraite et une maison en partage. Un beau projet pour nos aînés. Monsieur Jacob, zéro pointé ! ».

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Bientôt, les pépinières Pichon renaîtront”

  1. Effectivement, pendant la campagne, des Nîmois du quartier concerné m’ont interpellé quant à la transformation du collège en mosquée. J’ai donc mis la question en débat pour que cette éventualité ne se réalise pas.
    Depuis, Burgoa nous a promis un EPIDE, un studio de tournage pour conclure par une maison de retraite et une maison de partage. Tant mieux.
    Il est sain de mettre la pression sur des élus tel Burgoa, toujours prêt à servir des intérêts qui rapportent électoralement au détriment de l’intérêt général.
    La mobilisation a payé.
    Aujourd’hui je suis satisfait pour le quartier qui mérite une attention soutenue.

    Conseiller R.N Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité