A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Nîmes en pince pour l’Europe

Nîmes a dominé Saint-Raphaël 30-28 et met désormais une très sérieuse option sur le binôme cinquième place-Coupe d'Europe.

Tobie et ses partenaires ont montré beaucoup d'envie et de hargne pour s'imposer (photo USAM)

Pour la reprise du championnat de StarLigue, Nîmes a battu Saint-Raphaël 30-28. Malgré quelques frayeurs en fin de match, la Green Team est plus que jamais en bonne position pour la Coupe EHF avec désormais sept points d'avance sur Saint-Raphaël.

Trois jours après l'élimination en 8e de finale de Coupe de France face à Nantes (23-21), il était temps pour Nîmes de retrouver le Parnasse avec la reprise du championnat face à Saint-Raphaël. Et pour démarrer 2019 en trombe, les Usamistes voulaient offrir à leur public un succès probant face à leur concurrent direct à l'Europe et le reléguer à sept points. Privé des pivots Gallego et Nieto, Franck Maurice pouvait compter sur Salou et l'homme à tout - bien - faire Dupuy, pour rendre la défense imperméable.

Déterminés et efficaces

Pourtant c'est bien Saint-Raphaël qui prenait les devants dans les premières minutes. Une entame intense où les locaux s'imposaient rapidement (5-4, 6e). Les Varois restaient à quatre unités pendant cinq minutes et trente secondes. L'occasion pour Nîmes de prendre de l'avance et de montrer l'étendue de ses capacités handballistiques. Sanad s'occupait des contre-attaques, Gérard transformait les penaltys et Salou faisait état de sa puissance devant la zone pour mener 10-6 à mi-période. Moment choisi par l'équipe visiteuse pour demander le premier temps mort et faire redescendre la pression.

Mais en plus d'être présents dans l'engagement, les Nîmois étaient efficaces. 80% de réussite au tir à la pause, soit 16 buts marqués sur 20 tentatives. Les joueurs trouvaient le bon ajustement entre une attaque réaliste et une défense solide. Surmotivés par ses coéquipiers, le jeune Padolus faisait son entrée et se mettait directement dans le bain. Les joueurs gardois avaient le couteau entre les dents et celles de Tobie grinçaient lorsqu'il échangeait deux, trois politesses avec Gayduchenko. Les deux joueurs écopaient de deux minutes. Une détermination qui permettait à la Green Team de conserver un matelas d'avance sur son adversaire (12-8, 21e). Même l'expérimenté Caucheteux, côté varois, s'agaçait et prenait deux minutes pour une saute d'humeur. Le dernier mot de cette première période animée revenait à Prandi qui trouait les filets de Popescu (16-12).

Des frayeurs jusqu'au bout

Desbonnet a réalisé une grande performance, auteur de 14 arrêts (photo USAM)

Les Nîmois revenaient avec les mêmes intentions et se donnaient de l'air avec six buts d'avance (21-15, 35e). Mais c'était l'heure du fameux temps faible que les hommes de Franck Maurice doivent à prendre à gérer pour franchir un cap. Pendant environ six minutes, Nîmes restait bloqué au compteur à cause d'un gardien adverse, Demaille, en feu qui réalisait trois arrêts consécutifs (21-18, 42e). Salou relançait la machine qui s'enrayait quelque peu par le réveil des Varois, poussés par la bonne entrée du jeune Eponouh, auteur de quatre buts. Brasseleur et Nyateu trouvaient la faille pour reprendre cinq points d'avance (25-20, 49e).

À dix minutes de la fin c'était au tour de Desbonnet de dégoûter Saint-Raphaël en réalisant une double parade et en stoppant dans la foulée un penalty. Il en fallait pas plus pour faire chavirer un Parnasse déjà bouillant. Le portier nîmois comptabilisait 13 arrêts et offrait une prestation digne des meilleurs (27-21, 52e). Néanmoins, les Varois ne lâchaient pas et restaient au contact (28-25, 27e). Jusqu'à procurer quelques frayeurs dans les dernières minutes où les visiteurs recollaient à un but. Le score était de 29-28 à 23 secondes de la fin. C'est Steven George qui mettait fin au suspense et assurait une victoire très importante pour l'USAM. Cinquième avec sept points d'avance sur Saint-Raphaël, les Nîmois ont leur destin européen entre leurs mains.

Corentin Corger

14e journée Starligue. Salle du Parnasse. USAM - Saint-Raphaël 30-28 (mi-temps 16-12). Arbitre : MM. Pichon et Reveret. Avertissements à Nîmes : Dupuy (2e), Salou (8e), Maurice (47e) . Avertissements à Saint-Raphaël : Toto (9e), Simicu (13e). Deux minutes à Nîmes : Rebichon (6e, 28e), Salou (12e), Tobie (30e), George (38e), Nyateu (54e). Deux minutes à Saint-Raphaël : Lynggaard (6e), Simicu (13e, 37e), Toto (19e, 33e), Caucheteux (23e), Gayduchenko (30e), Mapu (53e).

Saint-Raphaël : Popescu (4/17), Demaille (3/17) ; Barachet (0/3), Simicu (3/6), Mapu (1/1), Lynggaard (0/1), Kolakovic (1/1), Caucheteux (6/7), Jildenback (4/5), Vigneron (0/1), Toto (0/0), Trottet (2/3), Petit (0/0), Dipanda (0/0), Eponouh (4/5), Gayduchenko (7/10).

USAM : Desbonnet (13/39), Paul (0/1) ; Dupuy (2/6), Nyateu (5/6), Rebichon (1/1), Sanad (3/4), Tobie (1/2), Gerard (5/6), George (1/1), Brasseleur (1/1), Salou (5/5), Suty (0/0), Poyet (0/0), Prandi (5/7), Padolus (0/0), Gallego (0/0).

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité