A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR L’amour est enfant de Roquemaure

Le week-end prochain,12 000 personnes fêteront l'amour et voyageront dans le temps à "la Cité aux légendes d'amour".

À chaque fête ce sont plus de 500 personnes costumées qui défilent dans le village

Les 15, 16 et 17 février prochain, Roquemaure invitera pour la 27e fois tous les amoureux à la "Festo de Poutoun" (la Fête des Baisers) et deviendra, pour trois jours, la Cité aux légendes d'amour. Et si l'amour se célèbre à Roquemaure, ce n'est pas sans raison.

Divine bouteille

Côte du Rhône, une appellation contrôlée avant l'heure

Ce terroir, fait d'argile, de sables et de cailloux est connu depuis le premier siècle après Jésus Christ pour la qualité de son vin. Au cœur de l'ancienne basse viguerie d'Uzès, appelée la "Côte du Rhône", Roquemaure a toujours vécu au rythme de sa production viticole baptisée CDR (côte du Rhône) par les consuls et vendu dans toute la France et bien au-delà. En 1866, un fléau anéantit la vie économique et sociale du village.

Pour la première fois en Europe sévit une maladie de la vigne, appelée initialement « les taches de Roquemaure » : le phylloxéra. Alors que les vignerons, ayant déjà presque tout essayé pour sauvegarder leurs vignes, voient leur avenir compromis, un riche propriétaire viticole décide de faire l'acquisition à Rome des reliques d'un saint protecteur. Tous espéraient qu'elles redonnent santé et vigueur à leurs vignes, qu'elles les protègent contre de nouveaux maux.

Arrivée en grande pompe

Calèches et landau font partie du défilé où l'évêque occupe une place de choix

Le 25 octobre 1868, l'évêque de Nîmes, monseigneur Plantier, célèbre l'arrivée des reliques de Saint Valentin à Roquemaure, dans une grande liesse. Sur la place de la Pousterle, le panégyrique de Saint Valentin est dit en présence d'une foule immense qui ensuite accompagne les reliques vers la collégiale où désormais elles demeurent dans une chasse à droite de l'autel.

En ce jour, une grande fête est donnée où les danses se mêlent aux chants, le son des galoubets et des tambourins résonne sur les places du village. Les rues sont pavoisées d'oriflammes et des arcs de triomphe ornent le village. Le combat des viticulteurs du pays dura encore longtemps, pour arriver enfin à gagner ce pari fou contre un fléau.

Et l'amour dans tout ça ?

Les reliques de saint Valentin reposent toujours dans l'église du bourg

Il s'avère que saint Valentin avant d'être appelé au secours de la vigne est connu comme le prêtre des amoureux. La parole populaire le dit doux et accueillant, "tout particulièrement avec les jeunes couples car il sentait battre son coeur au même rythme qu'eux". Qu'à cela ne tienne, à Roquemaure, on célébrera le saint et l'amour qu'il symbolise le jour de sa fête, au travers de la commémoration de l'arrivée de ses reliques au village en 1868.

Voyage dans le temps

La fileuse

Le soleil n'est pas encore levé sur la place de la Pousterle que chacun s'active à sa tâche : le ferronnier fait résonner son enclume du fracas des marteaux, le rémouleur penché sur son établi, sans jamais arrêter de faire tourner sa meule, appâte le chaland à grand renfort de "Rémouleur, rémouleur, couteaux, ciseaux à réparer". Sur le trottoir, le rempailleur propose ses services. Avec la paille tressée de manière ancestrale, il répare les chaises qu'on lui a confiées.

Le tonnelier ajuste les cercles de fer sur le bois de ses fûts. Bien sur, les vignerons les lui achètent pour garder et transporter leur vin, mais ils sont aussi utilisés pour l'huile, le blé ou le seigle. Dans un coin attendent deux lessiveuses qui serviront à la ménagère pour faire bouillir son linge. Le vannier travaille à la commande. Ce matin, un fermier lui a demandé un panier pour ses fromages. Puis, il fabrique une cage pour l'oiseleur qui, appeau aux lèvres, propose ses petits oiseaux aux passants.

Appétissant, l'étal du fromager offre des spécialités locales à la gourmandise des chalands

Les marchands ouvrent leurs échoppes, leurs étals sont un régal pour les yeux.
Le maraîcher dispose artistiquement dans des paniers ses coloquintes aux formes variées.
Un doux fumet vient chatouiller les narines des badauds. La soupe cuit à gros bouillons dans l'énorme chaudron avant de venir réchauffer l'estomac des gourmands. Les enfants sont beaucoup plus attirés par ces merveilleuses sucettes et meurent d'envie de tremper leurs doigts dans les confitures alléchantes. Les marchands de vin font déguster aux passants leur meilleure cuvée.

Camp militaire

Les militaires quittent leur camp le temps du défilé pour escorter les notables et imprimer le rythme au son de la fanfare

Sur la place de la Pousterle, les militaires, parés de leur beau costume, ont monté leur camp. Les uns s'affairent au feu de camp où ils préparent la soupe pour le repas de midi. D'autres nettoient leur fusil, avec minutie et précaution, pour le défilé de l'après-midi, en présence de Monseigneur Plantier, évêque de Nîmes. À proximité de là, le marchand de balais prépare son étalage alors que le maréchal-ferrant se remet à l'ouvrage. La journée promet d'être dure. Beaucoup de monde doit venir pour accueillir les reliques de saint Valentin à Roquemaure. L'ensemble de la société de l'époque est recomposé pour l'occasion : paysans et bourgeois, pauvres et aristocrates, notables du village, saltimbanques et gitanes.

Liesse populaire

Partout dans les rue, on danse et on chante

Plus de 600 personnes costumées, des attelages, des cavaliers, un cracheur de feu, des musiciens, des groupes folkloriques, animent le cortège qui traverse le bourg. Au détour des rues et des places du vieux village, se rencontrent aussi des chanteurs de rues, des artistes de cirque, des orgues de Barbarie, et des limonaires. Le soir venu, un feu d'artifice illumine la Cité du baiser d'amour.

Les Manivelles de l'amour

festival-des-manivelles-de-l-amour-roquemaure-gard-france-1 (1)

En ce long week-end de fête des amoureux, les troubadours s'unissent pour égrainer les ritournelles de l'amour, dans le cadre du festival d'orgues de Barbarie « Les Manivelles de l'Amour ». Alors que des airs envoûtants appellent les passants au détour d'une rue, à l'abri d'une arche, auprès d'une fontaine, les tourneurs d'orgues de Barbarie apportent leur envie de chanter, de danser et de célébrer l'amour. Ainsi les amoureux d'un jour ou de toujours, reprennent en chœur les chansons éternelles. Cette année encore, ils seront nombreux à retrouver les rues du village pour y faire vivre l'objet de leur passion et de leur fierté : leur orgue de Barbarie.

50 bénévoles et des nouveautés

Lauriane Gomis et sa fille Malia

Lauriane Gomis est présidente de l'association saint Valentin. Elle nous confie : " Cette année, ce sont plus de 50 bénévoles qui seront mobilisés pour assurer le bon déroulement des festivités. Depuis 1988, la fête n'a lieu qu'une fois tous les deux ans et attire plus de 12 000 visiteurs à chaque fois. Cette édition verra le retour du Carrousel après 10 ans d'absence et toutes les associations de Roquemaure défileront avec le costume d'époque de leur activités (par exemple, footballeurs et majorettes porteront des tenues du XIXe)." À noter que ce sont plus de 500 personnes qui défileront costumées sans compter les reconstitutions des vieux métiers et celle du camp militaire.

L'info en +. Si vous désirez vous aussi vous mêler au défilé et vivre totalement cette immersion en 1868, sachez qu'il est possible de louer des costumes sur place. Programme complet du vendredi au dimanche, détails et inscription cliquez ICI. Pour tout savoir sur la fête, cliquez sur ce lien.

Véronique Palomar-Camplan

Roquemaure saint-Valentin

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité