ActualitésSociété

NÎMES La fac ouvre ses portes… et les esprits curieux !

Le site des Carmes ne porte jamais aussi bien son nom que lorsque l'église Saint-Baudile, surnommée "les Carmes" à cause de l'ancien couvent, s'y reflète dans ses baies vitrées (Photo Anthony Maurin).

Le passage aux études supérieures n'est pas obligatoire, loin de là, dans une vie, mais il symbolise bien souvent la charnière d'une vie changeante.

Avec Parcoursup dont les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 avril, cette journée portes ouvertes à Unîmes a été avancée afin de s’insérer dans le calendrier de l'État.

Les lycéens peuvent formuler leurs vœux jusqu’au 14 mars avant de finaliser leur dossier et confirmer leur souhait de scolarité le 3 avril au plus tard. Les premières réponses seront consultables sur la plateforme dès la mi-mai et c'est pour cette raison que la 12e édition des journées portes ouvertes était l’occasion pour les futurs bacheliers et leur famille de découvrir l’ensemble des formations dispensées à l’université de Nîmes et ainsi préparer au mieux leur choix sur Parcoursup.

(Photo Anthony Maurin).

Durant cette journée, axée sur la proximité, les visiteurs ont pu échanger avec les enseignants, les étudiants, les associations et découvrir l’histoire du site Vauban au travers des visites commentées par les étudiants de la licence Histoire et Patrimoine. Il suffisait de suivre les ballons orange pour se laisser guider par les sciences et les envies de scolarité supérieure. Des animations, des ateliers et des expositions permettaient aussi au public d’apprécier les travaux des étudiants déjà présents sur le site des Carmes.

(Photo Anthony Maurin).

Les futurs ont quant à eux pu poser toutes les questions sur les différents stands proposés par Unîmes et ses partenaires. Parcoursup et la scolarité, aménagements prévus pour les situations de handicap, mobilité internationale, bourses et aide au logement, associations étudiantes et services offerts par la Ville.

Même les nouveautés 2019 à UNÎMES étaient forcément sur le devant de la scène. En effet, on parle bien du dispositif d’accompagnement des étudiants admis en " oui si " généralisé. Suite au succès de l’expérimentation auprès des licences à fort effectif (psychologie, droit, administration économique et sociale), l’accompagnement individualisé pour les étudiants admis en " Oui si " sur Parcoursup en raison de leurs acquis moins solides sera généralisé à la rentrée 2019.

(Photo Anthony Maurin).

En 2018, une cinquantaine d’étudiants s'est engagée à suivre 30 heures par semestre de modules d’accompagnement complémentaires leur permettant de valider un crédit ECTS. Dans le détail, deux heures d’enseignements transversaux avec de la méthodologie universitaire, de l'expression écrite et orale, de la compréhension de texte, de la gestion du stress...

Mais aussi une heure d’enseignement disciplinaire avec de la culture générale et une certaine approche critique de l’actualité pour les filières AES et droit, de la culture scientifique pour les étudiants en psychologie. En complément, un suivi individualisé était assuré par des tuteurs étudiants en Master.

(Photo Anthony Maurin).

L’université de Nîmes ouvre un huitième diplôme d’université intitulé " Justice prédictive et Legal Techs " en partenariat avec la start-up parisienne Predictice. Cette innovation pédagogique vient compléter l’offre de formation des juristes pour répondre à la mutation technologique de la profession. Les Legal Techs se situent à la jonction des services juridiques et des technologies numériques.

Dans cette nouvelle panoplie de services juridiques, il faudra aussi compter à l’avenir, avec la justice prédictive, qui désigne des outils de prédiction des décisions rendues par les magistrats pour un cas donné, à l’aide de techniques d’intelligence artificielle. Le DU abordera de manière concrète toutes ces questions, d’un point de vue théorique, mais aussi pratique. La formation est destinée aux professionnels (avocats, juristes d’entreprise) et aux étudiants de niveau Master ou Doctorat. Elle se déroulera à Paris, au mois de juin 2019.

(Photo Anthony Maurin).

L'université de Nîmes dispense également des formations générales et professionnelles, de la licence au doctorat, accessibles au plus grand nombre en sciences, lettres, langues, histoire, psychologie, sciences et techniques des activités physiques et sportives, droit ou économie-gestion. En tout, 11 licences, 12 licences professionnelles et neuf masters, rien que ça !

Unîmes propose d’autres formes d’enseignements avec les licences professionnelles, l’apprentissage, l’alternance, la formation continue et les Diplômes d’Universités (DU) pour s’insérer plus rapidement dans la vie active et être en adéquation avec le marché de l’emploi. À vous de voir mais le besoin de partir à Montpellier ou ailleurs n'est pas toujours nécessaire...

(Photo Anthony Maurin)

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité