Actualités

CÉVENNES Un syndicat créé pour les ruisseaux couverts

Olivier Martin (au premier plan) puis Henri Chalvidan et Jean Rampon. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Lundi après-midi, en mairie de Robiac-Rochessadoule, un syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU) a été créé. L’objectif est de réaliser un état des lieux des ruisseaux couverts qui présentent des risques et d’obtenir des fonds pour les travaux.

À Robiac-Rochessadoule, personne n’a oublié la fin d’année 2012 quand un trou béant s’est formé au beau milieu de la commune, contraignant alors les habitants à de sacrés détours et révélant au grand jour le problème des ruisseaux couverts. Près de sept ans après, le maire de la commune, Henri Chalvidan, se souvient parfaitement de ces « événements gérés dans l’urgence » et souhaite que chacun soit désormais « mieux armé et moins seul que ce que nous avons été ». C’est ainsi qu’est née l’idée de regrouper les communes autour d’un syndicat commun baptisé « syndicat des ruisseaux couverts pour l’activité minière en Cévennes ».

Ce lundi après-midi, autour du sous-préfet d’Alès, Jean Rampon, et du président de la communauté de communes de Cèze-Cévennes, Olivier Martin, les membres de ce syndicat, qui regroupe sept communes*, ont élu leur nouveau président qui n’est autre que celui qui a été le plus concerné par le sujet, le maire de Robiac-Rochessadoule, Henri Chalvidan. À peine élu, l’homme a dévoilé les priorités de ce syndicat : « Il va falloir rassembler les études qui ont été produites pour établir un tableau de bord et un chiffrage. Puis, on va devoir trouver des pistes de financement. Il faudrait 30 millions d’euros pour remettre tout ça en ordre ».

Tony Duret

*Les sept communes concernées sont Bessèges, Gagnières, Laval-Pradel, Le Martinet, Saint-Martin-de-Valgalgues, Robiac-Rochessadoule et Molières-sur-Cèze.

À relire :

Ruisseaux couverts : l’État mettra la main à la poche

Ruisseaux couverts : révolution scientifique sous nos pieds

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité