A la uneActualitésSociété

GARD Une balade dans les « Gorges » et un Grand site qui vaut le coup d’œil

Grotte et méandre sur le Gardon (Photo Anthony Maurin).

Les gorges du Gardon sont sublimes, superbes, splendides. C'est un fait mais encore faut-il le rappeler de temps à autres, y compris à la population autochtone qui l'oublie trop souvent et part à l'étranger voir des paysages quasi identiques... Bref, un excellent site pour une balade de vacances à moindres frais.

Période de vacance oblige, voici quelques lignes pour tenter de vous donne l'envie de vous balader du côté des berges du Gardon, au sein d'un décor naturel préservé et d'une nature sauvage toujours d'actualité. Site géologique et historique majeur du sud de la France, le massif des gorges du Gardon est aussi membre du réseau des Grands sites de France.

Un Grand Site doit dégager un "esprit" qui lui est propre, subjuguant ou apaisant, grandiose ou intimiste, ou les deux à la fois comme dans le cas des gorges du Gardon. Au sens large, il doit surtout dégager une beauté pure qui attire une sur-fréquentation touristique. En ce sens, un Grand Site représente dans tous les cas un équilibre fragile qui nécessite une gestion active orientée vers un tourisme durable et responsable.

Regard panoramique... et étendue vaste (Photo Anthony Maurin).

Le Gardon, cœur du site, est le cours d'eau qui a donné son nom au département et qui file, sinueux, à travers les plaine de notre charmant territoire. C'est un petit bijou d'évolution aquatique. Affluent du Rhône qui prend sa source au Prat Reboubalès (Lozère), il est long de 127 kilomètres. Tempétueux en temps de crues, il a été dompté par les Romains et le Pont du Gard l'enjambe pour donner de l'eau à la préfecture nîmoise.

La Maison du Grand site, à Russan, vous attend pour des merveilleuses et détaillées explications (Photo Gorges du Gardon).

Les gorges du Gardon s'étendent sur près de 8 000 hectares et voient des falaises abruptes hautes de 150 mètres dessiner un paysage accidenté et sculpté par le temps. Vous y trouverez des centaines d'espèces d'oiseaux, quelques rares couples d'aigles de Bonelli, des castors, 24 espèces de poissons, dix de chauves-souris (dont trois menacées)... Vous y verrez, au détour d'une falaise ou d'un sentier, des grottes préhistoriques et des murets antiques.

Du côté de Russan, le Gardon et ses méandres (Photo Anthony Maurin).

En parlant de grottes, évoquons un instant celle de Baume-Latrone, un écrin de vie datant du paléolithique supérieur. Sur les murs, un félin attaque un groupe de mammouths (l'entrée est fermée au public mais l'accès est visible). Comptez sur une histoire vielle de 32 000 à 37 000 ans, une des plus anciennes traces artistiques de l'Homme à travers le monde, rien que ça... Avec une fantastique technique polydigitale, ces dessins sont saisissants. Figures gravées et tracés polydigitaux complètent les fresques pariétales.

Suivre l'actualité du Grand site sur Facebook.

Les écharpes de brumes sur les gorges du Gardon (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité