A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Nîmes s’est fait peur mais sort vainqueur

Après 45 minutes compliquées, Nîmes s'est ressaisi pour s'imposer finalement 32-26.

En première période, l'USAM a bafouillé son handball (photo USAM)

L'USAM a battu Tremblay-en-France 32-26 au terme d'un match où Nîmes a montré deux visages. Méconnaissables en première période avant de se reprendre ensuite pour conserver la quatrième place du classement. 

On le sait, l'USAM est très bien placé pour la qualification en Coupe EHF, avec neuf points d'avance sur le sixième Aix. Mais cet affrontement contre Tremblay-en-France compte seulement pour la 17e journée. Le chemin est encore long et il ne faut pas se reposer sur ses lauriers. C'est certainement ce que Franck Maurice a dû rappeler à ses joueurs, à la mi-temps, après une première période en demi-teinte, bien en-dessous ce que la Green Team propose d'habitude.

Un USAM pâle...

Les locaux ne sont pas bien rentrés dans la partie et commettaient des erreurs d'inattention. À l'image de Sanad qui oubliait son ailier dans son dos et l'USAM se trouvait rapidement mené (2-4,4e). Rebichon en voulant donner des consignes, oubliait le jeu et concédait un penalty. Des errements qui auraient pu coûter plus chers avec un adversaire d'un calibre supérieur. Néanmoins, c'est Tremblay qui prenait les devants au compteur. Avec une défense nîmoise un peu poreuse, souvent déséquilibrée face aux attaques placées. Desbonnet, était lui dans le coup en réalisant trois arrêts dans les dix premières minutes.

Devant, ce n'était guère flamboyant. Juste de quoi rester au contact comme le boulet de canon de Prandi (4-5, 6e). Les Nîmois manquaient d'inspiration avec parfois un peu de nonchalance et certaines tentatives vouées à l'échec. Brasseleur, de loin, manquait le cadre. Tobie, choisissait la passe alors que le tir s'imposait. Sur ce poste d'arrière droit, l'ancien d'Ivry jouait les phases offensives et laissait le travail défensif à Tobie (11-13, 20e). Même dans l'agressivité, on ne reconnaissait pas l'USAM quand on comparait l'engagement mis contre Saint-Raphaël (30-28). L'entrée de Nyateu, en demi-centre, avec un 5/6, relançait la machine verte. Cela permettait à Nîmes de virer en tête juste avant la pause (17-16, 28e).

Qui a repris des couleurs

Julien Rebichon et les siens se sont révoltés après la pause (photo USAM)

Le mano à mano se poursuivait en deuxième période avec un rythme soutenu dès l'entame (20-21, 38e). On se demandait à quel moment les Vert allaient passer la vitesse supérieure. Fred, le speaker, demandait au public amorphe de pousser les joueurs : "est-ce que vous voulez l'Europe ?". L'effet escompté se réalisait. À un quart d'heure du terme, Nîmes se détachait enfin, pour éviter de trembler jusqu'au bout.

Les Usamistes profitaient de l'exclusion de Borges pour prendre jusqu'à trois buts d'avance avec notamment la quatrième réalisation sur penalty de Sanad (26-23, 46e). Un exercice où l'Égyptien est très précieux. Au-delà du jeu, c'est mentalement que le 4e de Lidl Starligue faisait la différence. La tension augmentait et l'USAM faisait davantage preuve de maturité et de maîtrise dans ce moment clé du match. Contrairement, à Tremblay et le Brésilien Borges, qui recevait à nouveau deux minutes, à peine quatre minutes plus tard.

Les Franciliens avaient beau prendre un temps mort mais cela ne stoppait pas l'hémorragie. Ils venaient d'encaisser un 8-0, bloqués à 23 unités pendant 13 minutes. Une éternité ! Pendant ce temps-là, l'USAM retrouvait des couleurs avec un excellent Nyateu en attaque et un Paul décisif dans les cages. Le Slovaque a réalisé une nouvelle entrée fracassante en dégoûtant les Tremblaysiens avec, au total, dix parades à son actif (31-24, 55e). Nîmes s'imposait finalement 32-26, un score flatteur même si les hommes de Maurice se sont bien repris. Assurés de rester quatrièmes à l'issue de cette 17e journée, les Gardois iront défier Toulouse, dans quinze jours.

Corentin Corger

17e journée de Lidl starligue. USAM – Tremblay-en-France. Le Parnasse. Arbitre : MM. Carmaux et Mursch. Mi-temps : 17-16 . Spectateurs : environ 3 000. Avertissements pour Nîmes : Rebichon (3e). Avertissements pour Tremblay : Boultif (4e), Siaka (16e). Deux minutes à Nîmes : Dupuy (13e), Prandi (45e). Deux minutes à Tremblay : Sebetic (8e), Honrubia  (16e), Siakam (19e), Borges (43e, 47e).

 USAM : Desbonnet (3/15), Paul (10/24) ; Gallego (0/1), Suty, Rebichon (4/4), Salou (4/5), Nyateu (7/9), Dupuy (2/4), Padolus, Tobie (3/5), Nieto, Prandi (4/9), George (2/2), Gérard, Sanad (6/8), Brasseleur (0/1). Entraîneur : Franck Maurice.

 Tremblay-en-France : Annonay (11/41), Arsic (0/1); Sevaljevic (1/3), Portela (9/9), Rezzouki, Sako, Bouity (1/3), Muel (2/3), Sebetic (1/6), Borges (2/4), Steins (0/1), Siakam (5/9), Olsson (2/7), Honrubia (3/3), Boultif. Entraîneur : Benjamin Braux. 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité