A la uneActualitésSociété

NÎMES Dans un Océan de sable, les Gazelles gardoises auront leur petit ange gardien

Deux équipages gardois soutenus par la société nîmoise Océan (Photo Anthony Maurin).

Deux équipages. Deux. Pas un mais deux. Océan est une société à part. Très impliquée en local, elle l'est aussi pour des causes nobles et mondiales.

Tout le monde ou presque connaît le Rallye Aïcha des Gazelles qui, cette année, aura lieu du 15 au 30 mars au Maroc. Seul rallye-raid hors-piste au monde réservé aux femmes, l'aventure se prépare sérieusement pour deux équipages gardois soutenus par la société nîmoise de nettoyage.

En effet, la SAS Océan, partenaire d’un équipage Gardois et partenaire principal d'un autre binôme, s'est lancée dans cette aventure un peu folle comme les quatre participantes d'ailleurs. Pour Émilien Marcos, président d'Océan, "ce rallye entre en plein dans les valeurs que notre société promeut. L'environnement et les enjeux sociétaux sont importants pour nous et nous avons accepté de les aider. Nous avons initié certaines choses, nous avons aidé à faire rencontrer aux équipages des chefs d'entreprise..." Mais la société a su également mettre la main à la poche.

Sous la nouvelle ombrière équipée de panneaux photovoltaïques, les nîmoises se préparent au grand départ (Photo Anthony Maurin).

Océan va faire vivre, sur son site web, l'aventure des gazelles gardoises au quotidien. Une travaillant dans la communication, l'autre étant opticienne, le premier binôme a eu l'idée folle de se lancer. "C'était un rêve et c'est l'année de nos 40 ans alors c'était l'année ou jamais. Nous avons fait un premier stage de navigation puis un stage de conduite la semaine dernière. On se rend compte de la difficulté de l'épreuve ! C'est une vraie course et nous sommes encore dans le flou", confessent Delphine Zedet et Marion Delon, de l'équipage nîmois qui n'a strictement aucun complexe et qui a même une haute idée de la féminisation de cette course.

Et le duo de reprendre : "nous ne sommes pas inférieures aux hommes quand on parle de conduite. Nous sommes plus en finesse, on prend moins de risques, on y va doucement mais sûrement car, pour nous, ce n'est pas une course de vitesse. De plus, on a la chance d'avoir sur ce rallye une grosse assistance mécanique."

(Photo Anthony Maurin).

De leur côté, et pas forcément dans la même catégorie puisqu'elles partiront en camion, Séverine Hypolite et Amélie Cres Berthome, deux pompiers volontaires de Beaucaire, deux conductrices poids-lourds, tentent aussi l'aventure au profit des pupilles des sapeurs-pompiers après avoir récupérer un antique camion rouge gardois qu'elles ont repris en profondeur, allégé et adapté aux pistes et aux dunes marocaines. C'est pour ce duo qu'Océan est partenaire principal.

La grande famille gardoise soutient les deux courageux équipages (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité