A la uneCulture

MERCREDI CULTURE Musée PAB d’Alès, un trentenaire accompli

Le musée Pierre-André Benoît. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Le Musée Pierre-André Benoît d’Alès souffle cette année sa trentième bougie. Plusieurs rencontres sont organisées pour célébrer cet anniversaire, notamment une journée d’étude le 23 mars.

Pour comprendre l’histoire du musée, il faut remonter en 1986. Cette année-là, Pierre-André Benoît, PAB de son nom d’éditeur, imprimeur, poète, sculpteur et dessinateur fait don de sa collection d’art moderne à sa ville natale. Trois ans plus tard, le 14 janvier 1989, le musée ouvre ses portes. Et depuis trois décennies, le bâtiment – situé dans le quartier de Rochebelle – abrite des expositions qui reposent notamment sur des peintures, dessins et gravures d’Alechinsky, Braque, Picasso, Miró, Picabia, Survage, Viera da Silva, Bryen et Hugo. 450 livres réalisés par PAB et déposés par la Bibliothèque nationale de France, alliant poésie et peintures, complètent également la remarquable collection du donateur alésien.

Trente ans plus tard, Pierre-André Benoît n’est plus là (il est décédé en 1993) mais le musée éponyme compte bien revenir sur son travail lors d’une journée d’étude programmée le samedi 23 mars. De grands spécialistes des artistes et poètes ayant collaboré avec PAB sont attendus pour mettre en lumière la manière dont se construisent les livres, mais aussi les influences mutuelles, poétiques et artistiques.

Retour vers le... passé

« Cela va être très riche et dense intellectuellement », souligne Carole Hyza, conservateur. Par ailleurs, pour revivre les débuts du musée, un accrochage d’origine (ou presque) a été réalisé au rez-de-chaussée et au premier étage. « Nous avons remis en place les œuvres et le mobilier de la collection initiale en nous basant sur des photographies prises le jour de l’inauguration. Nous ne sommes pas exactement à l’identique mais cela y ressemble ! », sourit Carole Hyza.

Mobilier et collections d origines sont mises en valeur pour les trente ans du musée. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

D’autres animations sont prévues, en particulier lors de la Nuit des musées, samedi 18 mai. Une nuit où le parc sera animé par d’étranges installations lumineuses et d’art sonore… Un appel à témoins est également lancé, destiné à ceux qui ont rencontré Pierre-André Benoît. Enfin, tous ceux qui le souhaitent peuvent sortir leur plume pour écrire l’avenir de cette institution alésienne tel qu’ils l’imaginent dans trente ans. Institution qui, aujourd’hui, est endeuillée par la perte d’André Tardieu, président des amis du musée-bibliothèque, décédé le 1er mars dernier à l’âge de 94 ans.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité