ActualitésSociété

BAGNOLS Un deuxième Relais assistants maternels pour l’Agglo du Gard rhodanien

Le Ram Cèze a été inauguré mardi à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ouvert depuis le 1er septembre dernier, le Relais assistants maternels (RAM) Cèze a été inauguré mardi matin.

Installé à la Maison des Perrières, il rejoint le RAM de Pont-Saint-Esprit - ce qui lui vaut le petit surnom amusant de « RAM Cèze 2 » (à prononcer à voix haute) - et permet désormais de répondre mieux à la demande des familles du territoire. Un territoire sur lequel « c’est une demande ancienne de dédoubler le RAM. Nous avons 270 assistants maternels, soit 701 places d’accueil », souligne le président de l’Agglo du Gard rhodanien, Jean-Christian Rey. Sur ces 270 assistants maternels, 230 sont inscrits dans les deux RAM de l’Agglo.

De quoi proposer des solutions de garde d’enfants complémentaires des crèches et accompagner les parents dans la recherche et les démarches administratives, mais aussi les assistants maternels agréés. De quoi également contribuer à l’offre d’accueil de l’Agglo, qui est de 31 places pour 100 enfants. Un chiffre au dessus de la moyenne nationale (30,5 places pour 100 enfants) et très largement au dessus de la moyenne départementale (14 à 26 places pour 100 enfants). « Nous sommes une Agglo de services », martèlera ainsi Jean-Christian Rey, avant de rappeler un chiffre : « chaque année, nous consacrons 8 millions d’euros à la petite enfance. »

Un investissement de 225 000 euros

Un investissement plus qu’une dépense pour le président de l’Agglo, « car ces investissements sont porteurs d’avenir, d’attractivité, d’emploi et de développement économique », estime-t-il. Il faut dire que le RAM de Bagnols ne désemplit pas : sur les six premiers mois d’activité, il a reçu 417 contacts de parents et 817 contacts d’assistants maternels.

Pour le mettre en place, l’Agglo a pu compter sur la Caisse d’allocations familiales du Gard. En tout, l’acquisition du bâtiment auprès de la Ville de Bagnols, son aménagement et son équipement ont coûté 225 000 euros, financés à hauteur de 106 000 euros par la CAF du Gard. Quant au fonctionnement, les 75 000 euros annuels nécessaires sont financés par la CAF à hauteur de 24 000 euros et le Département pour 17 000 euros. « Mais tout cet argent, ce n’est pas grand chose par rapport aux investissements humains », rappellera Jean-Christian Rey.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité