ActualitésEconomie

MARDI ÉCO Près de 400 offres au salon « Objectif emploi » d’Alès

Le sous-préfet, Jean Rampon, et le président d'Alès Agglo, Max Roustan, présentent le salon Objectif emploi. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Mercredi 20 mars, le salon des métiers et du recrutement « Objectif emploi » se tiendra de 9h à 13h au Parc des expositions de Méjannes-lès-Alès. Apportez CV et lettre de motivation !

82 entreprises du bassin alésien présentes, 165 contrats en intérim, 201 CDD/CDI et 110 apprentissages : telles sont les propositions de l’événement « Objectif emploi » organisé par Alès Agglomération et l’État, avec différents partenaires. Ce salon regroupe toutes les manifestations liées à l’emploi réalisées précédemment, à savoir les forums des métiers et de la formation, des emplois saisonniers et de l’apprentissage, ou encore des métiers de la défense et de la sécurité. Tout au long de la matinée, quatre villages seront ouverts aux visiteurs : recrutement, formation, accueil et ressources/informations, animations et conférences.

Au village recrutement, le public retrouvera toutes les offres d’emploi (CDD, CDI, saisonniers…). L’espace formation, lui, regroupe l’ensemble des formations et organismes du bassin alésien : de l’apprentissage, à l’alternance et du CAP au Bac +5. Le village accueil et ressources/informations permet aux visiteurs d’être aidés par des professionnels dans leur démarche pour préparer un CV ou un entretien d’embauche (*). Enfin, le village animations et conférences, l’une des nouveautés de cette édition 2019, accueillera des mini-conférences sur différents métiers que ce soit dans le numérique, le bâtiment, l’industrie… Ce sera aussi l’occasion d’écouter des témoignages de recruteurs et même d’échanger directement avec eux.

* Il est possible de s’inscrire dès maintenant aux ateliers de préparation d’entretien d’embauche auprès de son agence Pôle Emploi ou auprès de la Maison de l’emploi d’Alès Cévennes.

Mise en place d’une navette gratuite au départ de la gare d’Alès toutes les heures à partir de 8h30 (renseignements au 04 66 52 31 31). Navettes gratuites Mobil’Job au départ des relais emploi de Bessèges, Saint-Ambroix, Les Mages et La Grand-Combe (sur inscription auprès des relais emplois).

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “MARDI ÉCO Près de 400 offres au salon « Objectif emploi » d’Alès”

  1. Pourtant la mairie d’Ales fait des efforts avec tout ce personnel employé pour chouchouter les ronds-points. Pour supprimer les commerces du centre-ville la municipalité d’Alès n’a pas son pareil. Le taux de chômage , l’un des plus élevé de france correspond à taux de vacance commerciale record. Résultat après 25 de règne , la ville du baron Max et de son acolyte Rivenq est l’une des plus pauvres de France. La faute à qui? pas à eux …ils ne sont pas responsables. Ce sont donc des irresponsables …C’est eux qui le disent.

    1. C’est vrai que probablement les mails précédents faisaient mieux !?!!
      De Roucaute à Fabre Vezon en passant par Millet, Alès était en situation de plein emploi ?!, Alès était une ville très attractive et si agréable à vivre !
      Non mais enfin ! , Que vous aimiez ou pas monsieur Roustan, ne niez pas l’évidence, Il a totalement changé la physionomie et l’image d’Alès.
      De plus, il a été le seul à réussir la transition économique, a créé une Agglo responsable et compétitive, reconnue et souvent citée en exemple par les journaux ou magazines économiques.
      Si Max Roustan est réélu depuis, c’est que les Alésiens plébiscitent son action, dans leur grande majorité .
      Respect et soutien à Max Roustan.

  2. Le petit Daudé est tellement amouraché du baron local qu’il en oublie que son mentor est aux commandes depuis 25 ans et que la situation sociale de la ville d’Alès n’a cessé de se dégrader (8ème ville la plus pauvre du pays). Forcément en 25 ans, il a fait quelques bricoles . Je dis bien bricoles parce quand on interroge les alésiens ce qu’ils mettent à son crédit ce sont principalement les coûteux ronds-points. Tellement coûteux que leur coût est tenu secret. Pour le reste c’est le champion de la propagande (qui est directeur du journal de l’Agglo?) et s’il gagne facilement c’est d’une part que la concurrence est nulle et d’autre part qu’il a tissé un réseau qui verrouille bien la contestation notamment à l’Agglo. Au besoin il débauche bien. Renseignez vous un peu : votre mentor a fait une grosse boulette de 50 millions d’euros avec des emprunts toxiques , non seulement il la cache et ne l’assume pas et en plus il la fera supporter aux habitants de l’Agglo jusqu’en 2042. Les maires précédents n’ont pas fait autant de c…bêtises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité