Faits Divers

GARD L’homme aux « 400 femmes » accusé de viols

Le palais de Justice de Nîmes

La cour d'assises du Gard juge, depuis ce jeudi matin et pendant deux jours, un homme de 46 ans qui est accusé de deux viols sur une personne vulnérable ou sous la contrainte.

Le 13 juin 2016 à Bagnols-sur-Cèze, une dame dépose plainte. Elle affirme qu'elle a été violée dans la nuit. Au départ, elle s'est rendue à un rendez-vous afin d'acheter du matériel agricole à une connaissance. Avant les négociations, elle accepte de boire une bière avec cet homme qu'elle connaît.

Mais rapidement, la jeune femme est intriguée par une sorte de poudre au fond de sa canette. Quelques minutes plus tard, elle ne se sent pas bien. Lorsqu'elle se réveillera le lendemain matin, elle ne se souviendra plus de sa nuit. Des analyses toxicologiques prouveront qu'elle a ingurgité des médicaments comme du Seresta et de la Tétamine. Deux produits que le propriétaire du cabanon prend justement régulièrement pour dormir. D'ailleurs, il affirmera plus tard lorsqu'il sera interrogé par la police que son invitée  s'est trompé de canette et qu'elle a bu le cocktail qu'il avait préparé à l'avance pour trouver le sommeil!

Une autre enquête va être jointe à ce premier dossier de viol, il s'agit d'un dossier d'abus sexuel sur une femme considérée comme très fragile psychologiquement. Des faits qui se seraient déroulés sous la contrainte et dans une commune proche de Nîmes, en septembre 2014.

L'accusé a reconnu pendant l'enquête de nombreuses conquêtes, "entre 300 et 400", explique à la barre de la cour d'assises une enquêtrice rapportant les propos du mis en cause. Ce dernier a été condamné à plusieurs reprises, notamment pour des violences. Il est défendu par maîtres Élodie Ginot et Hugo Ferri.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité