ActualitésSociété

GARD Unis pour les travailleurs en situation de handicap

La DIRECCTE à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Entre 0,2 % et 2 % ? Combien de jeunes gardois sont en situation de handicap ? Nul ne le sait vraiment... Entre le déni, la méconnaissances des droits et le manque d'envie ou l'envie de volatilité, ce public, qui a un réel problème de santé, reste invisible parmi les invisibles.

Pour changer la donne et leur permettre un accès aux droits et à la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), la signature d'un avenant à la convention entre le service public de l'emploi et la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) est effective. Mais dans tous les cas, celles et ceux qui ne voudront pas être de la partie pourront rester dans leur coin car ne pas être déclaré est aussi un droit !

La signature de la convention (Photo Anthony Maurin).

Pour les autres, les choses vont changer. Dans le Gard au 31 décembre 2018, 7 044 personnes étaient en situation de handicap, chiffre en évolution négative de 3,4 % sur un an. Pour Franck Lopez, de l'unité régionale de la DIRECCTE Occitanie, " la première bonne nouvelle c'est qu'on ne signe pas cet avenant à la Saint-Glinglin ! La deuxième, c'est que les cinq missions locales du Gard rejoignent la convention. Nous devons simplifier l'accès à l'emploi pour les personnes en situation de handicap. Nous coordonnons et mettons en synergie tous ces acteurs ".

Sont donc signataires, Pôle emploi, Cap emploi, les missions locales, le service public de l’emploi et la MDPH. Trois acquis principaux concernent cette signature : la formalisation d'une procédure d'urgence dans des délais compatibles avec l'enjeu, de meilleurs échanges d'informations au bénéfice des usagers, et la mise en place de commissions thématiques (enfants, travail...) qui permettent une participation plus opérationnelle des acteurs de l'emploi et du handicap.

(Photo Anthony Maurin).

Fluidité et synergie sont les clés de cet avenant. Pourquoi signer un avenant et ne pas attendre la prochaine convention prévue en 2020 ? Parce que la réforme autour du handicap est en pleine rédaction. Avec les nouveaux enjeux d'obligation d'emploi des travailleurs handicapés, il faut attendre que la réforme soit stabilisée avant d'avancer les pions. Attendre pour être unis, toujours plus unis.

Pour tenter d'intégrer au mieux les travailleurs handicapés, il existe une journée spéciale. Pour sa deuxième édition, le DuoDay aura lieu le 16 mai et doit servir à faire découvrir un métier in situ mais l'opération a du mal à décoller et les entreprises ont du mal à jouer le jeu de l'ouverture. Dans le Gard, on note que les jeunes représentent 16 % de la demande globale d'emploi. Pour les travailleurs handicapés, on tombe à un tout petit 0,4 %... La RQTH permet d'avancer, de se frayer un chemin parmi les méandres sociétaux et opte pour une mise à plat des compétences de chacun.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité