A la uneActualitésCultureSociété

FAIT DU JOUR Je m’aNîmes fait souffler un vent d’art et de fête sur la ville

Les vendredi 5, samedi 6 et dimanche 7 avril.

Je m'aNîmes 2019, une conférence de presse au Lac Gelé, une jolie galerie sur la Grand rue, animée par France Nicolas au premier plan.

Les Journée européennes des métiers d'art à Nîmes, c'est depuis cinq ans déjà, l'affaire de l'association Je m'aNîmes. Résultat d'une démarche enthousiaste qui convertit de plus en plus de commerçants et d'artistes, cette année, il y aura plus de 80 exposants dans 35 lieux de l'Écusson et en périphérie. 

Peinture et chocolat …

Fanny Chatelet, mosaïste, dans son atelier (photo D.R)

Les Journées européennes des métiers d'art 2019 sont l'occasion pour l'association Je m'aNîmes de créer l'événement dans toute la ville pendant trois jours. Le but ? Faire mieux connaître les talents de nos artisans d'art locaux et aussi de permettre au public de les découvrir au travail. Les moyens ? Ouvrir les ateliers ou tout simplement faire une place dans les magasins pour accueillir des artisans d'arts venus de tous le département.

"Cette année, des restaurants ouvrent aussi leurs portes. C'est nouveau et nous comptons bien en convaincre encore plus l'an prochain", précise France Nicolas, une rousse aussi piquante que le sont ses aiguilles de tapissière et qui, avec ses camarades de l'association, n'économise ni son temps, ni son énergie pour permettre à l'artisanat d'art de sortir de l'ombre.

Et ça marche, puisque les ateliers et un certain nombre de commerçants acceptent d'ouvrir leurs portes tout un dimanche. "Ça a été le plus difficile", fait remarquer France, qui constate tout de même que l'engouement va croissant. "On ne réalise pas un chiffre important pendant ces journées mais ça crée une animation que provoque l'événement et c'est un plaisir de collaborer avec des artisans qui viennent apporter, le temps d'un week-end, un dimension différente à nos boutiques," fait remarquer une commerçante participante. Ainsi, on pourra, au fil d'une promenade, découvrir un peintre dans une chocolaterie, de la taille de pierre précieuse, des doreurs, des brodeuses et… bien des surprises.

Déambulation artistique et festive

Travaille délicat pour vaisselle précieuse (photo DR)

Pour ce soit facile et agréable pour le public, l'association fournit un plan (plan et programme seront disponibles à l'Office de tourisme et dans les commerces de l'Écusson). Une jolie déambulation au programme ayant pour but de découvrir la ville sous un autre jour, avec des ateliers éphémères et des boutiques complètement transformées pour l'occasion.

La manifestation se déroule sur trois jours et s'ouvre le vendredi avec le vernissage de deux expositions à la Chapelle des Jésuites. "Ça va crescendo", fait remarquer le relieur Claude Deschamps qui précise, "on commence par le vernissage des expos, puis on part à la découverte dans une ambiance festive." "Il ne faudra pas manquer le dimanche", conseillent les membres de l'association d'une seule voix.

Les Expos

Jap' Nîsmes, incursions artisanales en terre nippone

Minimalisme à la japonaise (Ulto+éditions+Day+Bed)

L'idée est de transformer la Chapelle des Jésuites, un lieu emblématique nîmois, en galerie éphémère grâce à un espace scénographié. Chaque artisan a accepté de concevoir une à trois pièces sur un thème commun : le Japon. "Ce pays est bien souvent une sorte de graal pour l'artisan", explique France Nicolas qui développe : "On y verra du vêtement, de la céramique, du textile, des peintures, des paravents, des poupées, du mobilier, des luminaires, du papier, des bijoux… Le tout présenté sur une ossature bois d'inspiration de l'habitat japonais sans clou ni vis pour un résultat très graphique ".

À voir les vendredi 5, samedi 6, dimanche 7 avril avec un vernissage public le vendredi 5 et jusqu'au 26 avril.

«La main, le Geste» de Marc Branet

Main (photo Marc Branet)

Du 1er avril au 30 avril 2019, la Chapelle des Jésuites sera aussi pendant un mois l’écrin d’une exposition de photos grand format en noir et blanc. Toutes ont en commun d'avoir saisi un instant créatif au travers du geste.

Marc Branet (photo D.R)

Marc Branet est travailleur social et photographe amateur nîmois. Il a toujours son appareil photo en bandoulière. L'an dernier, lors des Journées européennes des métiers d'art de Nîmes, au cours de ses pérégrinations, son regard s’est porté sur les artisans et artistes d’art, un lieu, un geste... Quelques photos et quelques rencontres plus tard, une collaboration est née. Marc Branet parcourt les ateliers pour sublimer la main, le geste. Cette collaboration n’est pas qu’un hasard, Marc Branet a aussi une formation de métier d’art, tapissier d’ameublement en siège et décor...

L'info en +

À ne pas manquer, la soirée de clôture, dimanche à la Cité avec un défilé performance japonisant… À noter que Je m'aNîmes n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. La Cité et Reliure Deschamps reçoivent déjà des artistes dans leurs murs à intervalles réguliers et l'association exposera "La main et le geste" au CHU. Un début et une volonté de proposer des animations tout au long de l'année.

Pour en savoir plus :  FB Je m'anîmes  ou  sur le site : https://www.jemanimes.com/ Pour toute demande d'information : circuitnimes.jema@gmail.com

Les poupées Frimousse : une opération de l'Unicef

Premières créations (photo D.R)

Pendant ces trois jours, l'Unicef  organise une tombola et une vente des poupées Frimousses qui ont été confectionnées par des étudiants de la ville et des créateurs locaux pour l'occasion. Chaque poupée est unique et sa vente permet d'apporter des soins aux enfants les plus démunis, en l'occurrence en Côte d'Ivoire pour cette opération, et un jouet tout doux à leurs propriétaires. Les tickets de tombola sont déjà en vente dans les rues de la ville. Les poupées seront exposées et vendues au Musée du vieux Nîmes.

Véronique Palomar-Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité