A la uneActualités

GARD Le Bagnolais Roland Barthe lance Wefolks, un nouveau réseau social

Le créateur de Wefolks, Roland Barthe (Photo : DR)

« C’est un outil de sérendipité », explique Roland Barthe, la trentaine, lorsqu’on lui demande ce qu’est Wefolks. La sérendipité, c’est le fait de faire une découverte ou, dans le cas de Wefolks, une rencontre inattendue.

Au départ, le Bagnolais Roland Barthe part d’un constat : dans les réseaux sociaux existants, « il y a du partage, de l’information, de la rencontre sentimentale, mais pour quelqu’un comme moi, qui est amené au cours de ma vie à changer beaucoup de villes et de pays, quand on ne reste pas longtemps sur place il est très compliqué de se faire un réseau d’amis pour faire des activités, comme manger au restaurant. »

Alors l’ingénieur en informatique se lance il y a deux ans pour créer « un réseau social permettant d’organiser des événements rapides, pour passer le moins de temps possible sur l’application et tisser des rencontres, du lien social sans sous-entendu d’engagement sentimental. »

Un usage simplifié

Ainsi est né Wefolks, « qui est intéressant pour les déplacements ponctuels, pour éviter de manger au restaurant seul par exemple, et pour ceux qui ont des passions atypiques et qui ont du mal à trouver des compagnons de jeu », explique le créateur de l’application. Par ailleurs, une section « tendances » figure dans l’application, qui permet de créer des événements en fonction par exemple des mouvements sociaux. Une application qu’il veut la plus simple d’utilisation possible, à l’inverse de « l’usine à gaz » qu’est devenu Facebook à ses yeux.

Une application officiellement lancée cette semaine sur Android et iOS, 100 % « faite maison » : « J’ai bossé deux ans dessus tout seul. J’ai tout développé », affirme le trentenaire. C’est lors de son stage de recherche au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) lors de sa dernière année d’école d’ingénieur qu’il a décidé de se lancer : « Les Américains m’ont insufflé cette volonté d’entrepreneuriat et en revenant en France j’étais boosté. »

Boosté et indépendant. Contrairement à nombre de ses homologues, Roland Barthe ne s’est pas mis en recherche d’investisseur pour l’instant, pour « préférer la liberté » et une campagne de financement participatif qui a été couronnée de succès. L’application est donc lancée et la prochaine étape pour son créateur est désormais plus « stratégique », pour affiner son modèle économique.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations et téléchargement ici.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité