A la uneActualités

SAINT-MARTIN-DE-VALGALGUES La gendarmerie honore Arnaud Beltrame

La montée qui mène à la gendarmerie de Saint-Martin-de-Valgalgues a été baptisée du nom d'Arnaud Beltrame. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Un an après sa mort suite à l’attentat de Trèbes, dans l’Aude, le colonel Arnaud Beltrame était honoré ce samedi matin à Saint-Martin-de-Valgalgues. Un carré militaire et une plaque de rue portant son nom ont été inaugurés à la brigade de la gendarmerie de la commune.

23 mars 2018. « Ce jour-là, un homme s’est levé et a fait face à la haine et à la barbarie », affirme Claude Cerpédès, maire de Saint-Martin-de-Valgalgues. Après une première attaque à Carcassonne qui fera un mort, une prise d’otage a lieu au Super U de Trèbes. Alors que l’assaillant a déjà abattu deux personnes dans le supermarché, le colonel Arnaud Beltrame, 44 ans, décide de se substituer au dernier otage retenu.

Héroïsme et esprit de sacrifice

Une stèle dans le carré militaire de la gendarmerie rend également hommage au colonel Beltrame. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

« Son face-à-face avec le terroriste durera plus de trois heures (…) Arnaud Beltrame en ressortira dans un état très grave et succombera à ses blessures le lendemain », rappelle Alexandre Théry, commandant de la compagnie de gendarmerie d’Alès. « Son acte héroïque rappelle à tous l’exigence du métier militaire, poursuit-il, et cet esprit de sacrifice qui fait partie intégrante de notre statut. Nos concitoyens pourront toujours compter sur leurs gendarmes. Notre but est constant : servir la population encore et toujours.»

Pour graver son nom dans la conscience des citoyens, les militaires de la brigade de Saint-Martin-de-Valgalgues ont voulu ériger un carré militaire en l’honneur d’Arnaud Beltrame, « un jeune et brillant officier », souligne Thierry Dousset, directeur de cabinet du préfet du Gard Didier Lauga. Après le dévoilement de la stèle commémorative, suivie d’une minute de silence, les autorités se sont dirigées à l’entrée de la gendarmerie où une seconde plaque de rue appelée « Montée du colonel Beltrame » a également été installée.

Élodie Boschet

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité