ActualitésSociété

NÎMES À d’Alzon, les générations se suivent…

Lors des journées portes ouvertes, c'est souvent l'occasion pour les parents de revenir aux sources, accompagnés de leurs enfants.

Le directeur Laurent Vernettes donne ses consignes à une élève de CM2 qui assure la visite de l'établissement (photo Corentin Corger)

Ce samedi matin, c'était la journée portes ouvertes à l'école primaire et maternelle de l'Institut Emmanuel d'Alzon, située à Nîmes. L'occasion pour enfants et parents de découvrir les locaux, voire pour certains de les redécouvrir. 

Comme un jour de semaine, les parents accompagnés de leurs enfants se succédaient, ce samedi, à l'entrée du portail de l'école primaire d'Alzon, installée depuis très longtemps à Nîmes. Une journée qui permet aux futurs élèves de visiter l'établissement et aux parents de rencontrer les enseignants pour se rassurer. Une visite des lieux assurée par les élèves de CM2, sans doute les mieux placés pour en dévoiler tous les recoins. Puisque la vérité sort toujours... de la bouche des enfants.

La réputation de l'Institut privé n'est plus à faire, teintée de culture religieuse avec notamment une chapelle bâtie sur place. "On veut transmettre une éducation bienveillante avec des valeurs chrétiennes comme l'amour, le partage et humaines comme la discipline et le respect", commente Laurent Vernettes, directeur de l'établissement.

C'est aussi le moment de créer un contact avec l'école pour les futurs élèves de maternelle (photo Corentin Corger)

Une éducation particulière que certaines familles perpétuent en scolarisant leur progéniture à d'Alzon. Ces portes ouvertes sonnaient comme des retrouvailles entre membres de la direction, professeurs et anciens élèves revenus avec leurs enfants.

Malgré des valeurs ancestrales, d'Alzon se modernise et se démarque avec les fameuses classes tablettes qui attirent de plus en plus de familles. Également, pour permettre l'accès à l'école à tous, un dispositif Ulis (Unités localisées pour l'inclusion scolaire) est en place et permet d'accueillir 12 élèves atteints de troubles multiples. Une école privée qui a un coût mais qui attire toujours autant les familles gardoises.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité