ActualitésSociété

SAINT-GILLES La salle Cazelles rénovée, les aînés enchantés

Jean-Marc Soulas, vice-président de Nîmes métropole, Didier Lauga, préfet du Gard, Eddy Valadier, maire de Saint-Gilles, Denis Bouad, président du Département, Françoise Bons, conseillère régionale et Huguette Sartre, conseillère départementale (photo Corentin Corger)

Après quasiment 18 mois de réhabilitation, la salle Jean-Cazelles à laquelle les Saint-Gillois sont très attachés, a rouvert. Vendredi dernier, c'était l'heure de l'inauguration officielle avec les représentants des diverses collectivités qui ont participé à ce projet, financé à 80% par des subventions. 

"C'est la réglementation qui m'a limité à 80% de subventions. Sinon j'en aurais demandé plus", affirme avec le sourire Eddy Valadier, maire de Saint-Gilles, juste avant de monter sur scène, fier d'inaugurer la réhabilitation de la salle Jean Cazelles. Un espace composé de plusieurs salles, dont la principale au rez-de-chaussée de 600 m2, dédiée aux associations de la commune. Et notamment au club des aînés, "La Rescountre", qui désormais, dispose de tout le premier étage.

Un lieu symbolique pour tous les anciens du village. "Il ne se passe pas une semaine sans que l'on me parle d'une anecdote sur cette salle de bal qui représente beaucoup de soirées mémorables et de premiers flirts", assure le premier édile de la cité. "C'est même sous ces arches que j'ai fais la connaissance de celle qui me suis depuis un demi-siècle", évoque, nostalgique, Jean-Pierre Garcia, adjoint au maire délégué aux bâtiments communaux.

Une salle qui devenait vétuste. Alors dès 2014, le maire a lancé les études et les travaux ont débuté en août 2017. Et malgré les neuf mois de retard pris à cause d'une entreprise qui n'a pas assuré le lot menuiserie, la salle est opérationnelle depuis peu pour un montant total des travaux avoisinant 1,25 M€. Une rénovation à laquelle ont participé trois entreprises basées à Saint-Gilles spécialisées dans les menuiseries intérieures, l'électricité et la plomberie. Un coût élevé mais la pugnacité et la détermination du maire pour trouver des subventions ne sont plus un secret pour personne.

Les Saint-Gillois sont venus en nombre pour cette inauguration (photo Corentin Corger)

"Vu que je viens souvent ici et que je dois revenir en mai pour inaugurer le pont du canal, si quelqu'un à un appartement à louer à un prix raisonnable, cela peut m'intéresser", a plaisanté Denis Bouad, président du Gard, soulignant sa venue régulière dans la deuxième ville de l'Agglo de Nîmes.

Le Département a participé à hauteur de 62 500€ contre 401 250€ pour Nîmes métropole, 2 709€ pour la Région Occitanie et 526 250€ de la part de l'État. Des élus, blagueurs et en forme en ce vendredi soir à l'instar du préfet du Gard, Didier Lauga : "Chaque fois qu'Eddy me demande de l'aider, je le fais. Je commence à croire que je suis masochiste". Une bonne partie du projet financée par l'État grâce à la mise en place de deux dispositifs : le PNRQAD (Plan national de requalification des quartiers anciens dégradés) et la politique de la ville. Les 10 000€ restants ont été donnés par Jean-Paul Fournier, par l'intermédiaire de sa réserve de sénateur lorsqu'il était encore en poste.

Un maire déjà en campagne ?

La fin de la prise de parole d'Eddy Valadier, maire de Saint-Gilles, ressemblait à un discours de campagne. Celui qui a permis à la Droite de reprendre les rênes de la ville en 2014, a profité du micro pour annoncer tous les projets en cours de réalisation : un parking de 500 places, le pavillon de la culture, le réaménagement des écoles, du centre-ville, la reconstruction du pont du canal... "Nous sommes en train de gagner le pari du redressement de notre cité", a t-il insisté devant une assistance conquise, représentant la grande majorité de son électorat.

À un an, jour pour jour, des élections et dans une salle étouffante de chaleur, n'épargnant pas le front du maire de quelques gouttes de sueur, il s'est laissé aller à une demande : "Accordez-moi plus de temps !". Une requête semble t-il largement validée par les applaudissements de l'audience. Rendez-vous donc à la prochaine inauguration !

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité