A la uneActualitésNîmes OlympiqueSociétéSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les supporters rassemblés pour défendre leur liberté

Environ 100 personnes sont parties du stade des Costières pour marcher jusqu'au centre-ville de Nîmes.

Pour défendre leurs droits, les supporters du Nîmes Olympique ont marché du stade des Costières jusqu'aux arènes de Nîmes (photo Corentin Corger)

Ce samedi, les supporters nîmois s'étaient donnés rendez-vous devant le stade des Costières afin de protester contre les interdictions de déplacement et les reports de match qui les empêchent de vivre correctement leur passion du Nîmes Olympique. 

À 13h30, une petite centaine de supporters nimois s'est retrouvée devant le stade des Costières, dont certains issus des quatre groupes officiels : Crocos pour toujours, Club central des suppporters, Nemausus 2013 et les GN91, représentés pour leur part par une trentaine d'ultras. Un chiffre global forcément faible sur 12 000 abonnés mais compte tenu que le rassemblement a été prévu au dernier moment, cela est déjà satisfaisant pour les organisateurs. Après le report du match entre Saint-Étienne et Nîmes lundi à 20h30, prévu initialement dimanche à 15h, les supporters des Crocos ont tous décidé de boycotter le déplacement au Chaudron.

Joël Mercier, président du Club central des supporters (photo Corentin Corger)

"En semaine, c'est compliqué d'aller voir les matches. Il faut savoir que les groupes de supporters perdent de l'argent. Nous sommes inquiets pour l'avenir", s'insurge Joël Mercier, président du Club central des supporters, groupe historique. Un ras-le-bol de voir les matches déplacés au dernier moment qui oblige les directions des groupes à rembourser leurs membres et ce qui n'est pas toujours évident pour des petits budgets.

Une colère renforcée par l'interdiction de déplacement pondue par la préfecture des Bouches-du-Rhône pour la rencontre entre Marseille et Nîmes, programmée le 13 avril. "J'ai dû annuler sept cars, soit 350 personnes à rembourser", peste Cyril Roure, président des Nemausus 2013.

Photo souvenir devant le Colisée (photo Corentin Corger)

Un rassemblement où était présent Laurent Tourreau, directeur des opérations du Nîmes Olympique : "On est désolé pour eux. On voudrait avoir nos supporters avec nous. La situation est compliquée pour tout le monde, la Ligue, les diffuseurs, car il y a aussi des enjeux économiques. On finira au moins premier du classement des matches reportés", plaisante t-il préférant prendre la chose à la légère. Pour exprimer leur colère, les supporters ont pris la direction du centre-ville, équipés de mégaphones, drapeaux et fumigènes. Après un passage devant les arènes, ils ont terminé leur périple devant les grilles de la préfecture du Gard.

Les supporters nîmois devant les arènes de Nîmes (photo Corentin Corger)

Corentin Corger

Revivez la manifestation en vidéos :

 

 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité