ActualitésHandballSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce jeudi 4 avril

L'essentiel de l'actualité sportive autour du Nîmes Olympique du RCN et de l'USAM en cinq infos !

NÎMES OLYMPIQUE

Mustapha Diallo lors de son arrivée au Nîmes Olympique (Photo Anthony Maurin).

Diallo au coup d'envoi. Samedi, c'est un désormais ex-Nîmois qui va donner le coup d'envoi fictif, en la personne de Moustapha Diallo. Le Sénégalais n'est officiellement plus un joueur du Nîmes Olympique depuis environ deux semaines mais il continue à se rendre souvent au centre d'entraînement de la Bastide pour venir soutenir et conseiller ses coéquipiers. Le milieu de terrain a été contraint de mettre fin à sa carrière à cause d'un problème de cartilage à la cheville gauche le rendant inapte à la pratique du sport. Un clin d’œil pour le milieu de 32 ans qui aura joué sept matches avec les Crocos.

Ocampos, suspendu contre Nîmes. Pour le choc de la 32e journée entre l'Olympique de Marseille et le Nîmes Olympique, les Marseillais seront privés d'un attaquant, à l’occurrence Lucas Ocampos. Hier soir, en commission de discipline de la LFP, l'Argentin a écopé d'un match de suspension pour un troisième carton jaune reçu en dix matches. Aucun Nîmois n'était susceptible de recevoir une sanction. Pour l'instant, la rencontre est toujours prévue le samedi 13 avril à 17h.

Antonin Bobichon est le nouveau meilleur buteur du Nîmes Olympique (photo Anthony Maurin)

Un milieu buteur. En marquant dès la 2e minute face à Saint-Étienne, lundi soir, Antonin Bobichon est devenu le meilleur buteur nîmois avec cinq réalisations, ex-aequo avec Rachid Alioui. Des performances qui font de Nîmes un des rares clubs de Ligue 1 à compter un milieu de terrain comme meilleur buteur. Seul Nantes connaît la même particularité avec pour meilleur buteur le milieu Gabriel Boschilia, auteur de quatre buts.

RCN

Bernard Viviès encense Bernard Blaquart. Ancien joueur du RCN de 1985 à 1993, Bernard Viviès, devenu membre directeur du club Nîmois, s'est arrêté au centre d'entraînement de la Bastide, là où il s'entraînait à l'époque. L'occasion d'assister à la séance du Nîmes Olympique et de discuter avec Bernard Blaquart qu'il avait déjà rencontré. "Sportivement et techniquement, c'est un coach vraiment pas ordinaire. Il est déroutant dans le bon sens car il a cette faculté à sentir les coups tactiques. Prenez, par exemple, le cas de Renaud Ripart : il peut le faire jouer tour à tour avant-centre, milieu gauche ou latéral droit. En outre, Bernard, c'est un gars plein d'humilité, qui a hérité du poste d'entraîneur en chef sans l'avoir revendiqué et il réussit pleinement", a t-il confié à nos confrères de la Provence. L'ancien joueur du XV de France devrait se rendre au stade des Costières pour la venue de Rennes, le 9 avril prochain.

USAM

Luc Tobie a passé quatre saisons à Aix (DR USAM)

L'heure des retrouvailles. Lors de sa première et seule venue à l'Arena du Pays d'Aix, en 2018, Nîmes s'est incliné 29-23 face à Aix. Au total, les Nîmois restent sur trois échecs consécutifs lors de leurs déplacements en Provence : 32-27 en 2017 et 33-28 en 2015. Une dernière défaite où les bourreaux aixois s'appelaient Yvan Gérard et Luc Tobie auteurs respectivement de huit et cinq buts. Gérard a évolué deux ans à Aix et Tobie y a passé quatre saisons. La dernière victoire nîmoise remonte à la saison 2014/2015 (34-28) avec Gallego, Rebichon (10 buts) et dix arrêts de Desbonnet. Ce soir à 20h45, tout ce beau monde évoluera dans la même équipe.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité