ActualitésPolitique

ALÈS Européennes et Municipales : les Insoumis en campagne

L'équipe alésienne (et du bassin alésien) de la France Insoumise. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Au lendemain du passage à Alès de Jean-Luc Mélenchon, Thomas Champigny, candidat gardois de la France Insoumise aux élections européennes, a développé les grandes lignes de son programme avant d’aborder avec les militants les prochaines municipales.

En 66e  position sur la liste de la France Insoumise aux élections européennes, Thomas Champigny sait qu’il n’est pas éligible. Pour autant, l’ingénieur de 33 ans entend porter la parole de son mouvement, notamment en matière de politique numérique et de lutte contre l’influence des GAFA, cet acronyme qui désigne les quatre géants du numérique que sont Google, Apple, Facebook et Amazon.

«  Il faut mettre en place un contre-pouvoir », souhaite le candidat gardois. Autre priorité : « Respecter la règle verte, c'est-à-dire de ne pas prendre plus en un an que ce peut produire la terre. On doit s’engager dans un grand plan de transition écologique européen. Mais pour cela, il faut reconstruire une Europe différente ». Autant de thèmes que Thomas Champigny développera lors de la tournée des « holovans (*) » dans le bassin alésien.

Au premier plan : Lucie Rousselou, Thomas Champigny et Mireille Jullien. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Après les élections européennes, les Insoumis s’attaqueront aux Municipales dans une idée de collectif : « On a envie de travailler avec les associations et on va proposer notre contribution à partir de septembre. Ce sera du participatif », détaille Michel Sala, Insoumis alésien. Mais le collectif a ses limites… Quand la question d’une éventuelle union de la Gauche est abordée, notamment pour vaincre l’ogre alésien que pourrait être Max Roustan en cas de nouvelle candidature, les membres de la France Insoumise sont catégoriques : « On ne fera pas des alliances à Gauche. Ce serait une erreur fondamentale de recréer une union de la Gauche sans changer. Et les gens du Parti socialiste n’ont pas changé », assure Michel Sala. « On préfère défendre nos propres valeurs », rebondit Lucie Rousselou, militante et ancienne candidate aux Législatives en 2017. Certains risquent de se frotter les mains…

Tony Duret

* Les « Holovans » sont des camions qui diffusent les hologrammes des candidats aux élections européennes. Quatre dates sont prévues la semaine prochaine : le 10 avril au matin sur le marché de La Grand’Combe / l’après-midi du 10 avril sur la place du Cratère à Alès / 11 avril au matin au marché d’Anduze/ l’après-midi du 11 avril sur la place du village à Saint-Jean-du-Gard.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité