A la uneActualités

DIMANCHE VILLAGES Un cœur tout neuf pour Saint-Michel-d’Euzet

Le maire Elian Petitjean (au centre) a coupé le ruban (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Démolition d’une bâtisse, déplacement du monument aux morts, construction d’une fontaine, remplacement des platanes malades par des oliviers : c’est peu dire que le coeur du village de Saint-Michel d’Euzet, niché avec ses un peu plus de 600 habitants dans la vallée de la Cèze, a changé.

Ces lourds travaux étaient inaugurés ce vendredi matin en présence d’un aréopage d’élus et de représentants de l’État rarement vu : préfet, sénateur, député, président de l’Agglo, conseillers départementaux et maires en nombre ont répondu présent pour couper le ruban de ces travaux. Des travaux qui trouvent leur genèse dans une vieille bâtisse. Nous sommes alors en 2016, et ladite bâtisse, en plein coeur du village sur la place Jean-Jaurès, menace tout simplement de s’effondrer.

Le maire Elian Petitjean et son conseil municipal voient là une opportunité de changer la face du coeur de leur village, et échangent la bâtisse contre un terrain, en vue de la démolir et ainsi dégager de la place. Pour financer le projet, qui ne prévoyait pas initialement de déplacer le monument aux morts, Elian Petitjean va toquer à toutes les portes. Avec succès : la Région mettra 50 000 euros, le département 54 000, l’Agglo du Gard rhodanien 16 000 euros de fonds de concours et l’État 64 000 euros. En tout, ce sont pas moins de 184 000 euros d’aides pour la commune, sur 330 000 euros de travaux, laissant 146 000 euros à la charge du village. « C’est un excellent taux de financement, c’est rare », soulignera le sénateur Simon Sutour.

« Modifier le coeur du village sans changer son âme »

Des financements qui permettent au village de voir son coeur transfiguré, « grâce à des travaux réalisés par des entreprises locales », martèlera le maire, qui a réussi l’exercice toujours périlleux du déplacement du monument aux morts derrière l’église, « où il est bien mieux mis en valeur. » D’ailleurs, Elian Petitjean ne risquait pas de nuire à un monument sur lequel figure le nom de son arrière grand-père.

Reste que ces travaux n’ont pas été si faciles, rallongés par des pauses estivales et pour les vendanges. Il faut dire que le centre-village devait rester accessible, ne serait-ce que pour les commerces qui s’y trouvent, alors qu’il s’agissait tout de même de changer le dessus et le dessous : les réseaux d’eau, d’assainissement et l’arrivée de la source du lavoir ont été repris. Pour autant, tout n’est pas fini : une tranche est en projet pour finir de reprendre la place de l’église et la placette.

Une tranche que Saint-Michel-d’Euzet devrait pouvoir financer elle aussi à un bon niveau, tant tous les protagonistes ont renouvelé leur soutien. Ainsi, le président de l’Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey rappellera l’implication de sa collectivité via les fonds de concours et la dotation de solidarité communautaire et le vice-président du Département Christophe Serre fera de même en évoquant le pacte territorial. Le conseiller régional Fabrice Verdier, après un plaidoyer en faveur des élus ruraux, affirmera que la Région soutiendrait à nouveau le village. Quant au député Anthony Cellier, qui a un « attachement particulier » avec Saint-Michel d’Euzet, il soulignera que les financements « ne sont que le fruit de la contribution des Français » et ont servi à « modifier le coeur du village sans changer son âme. »

Le préfet Didier Lauga a pris la parole en dernier, vingt ans après la dernière visite officielle d’un préfet, celle de Michel Gaudin en 1999 pour inaugurer la mairie. Le préfet connaît tout de même Saint-Michel-d’Euzet, où il est venu en 2016 en hélicoptère dans le cadre d’un exercice de simulation de crash aérien : « c’était mon premier contact avec cette commune magnifique. » Le préfet en profitera pour délivrer un message : « l’État a des crédits pour les communes, et en 2019 il y en aura encore plus pour les communes du Gard à répartir, nous vous accompagnerons très volontiers. » Gageons que les nombreux maires présents auront reçu le message cinq sur cinq.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité