Faits Divers

NÎMES L’enquête pour harcèlement au centre de vidéosurveillance relancée

(Photo d'illustration/DR))

Une ancienne employée du centre de vidéosurveillance qui gère les caméras de la ville de Nîmes a déposé plainte en 2016 pour harcèlement. 

Une enquête du procureur de la République de Nîmes avait été diligentée, puis récemment classée sans suite selon nos confrères de Midi Libre. Mais l'enquête serait relancée avec la saisine du doyen des juges d'instruction de Nîmes, affirme le média régional. Le centre de vidéosurveillance de l'agglomération de Nîmes était à l'époque dirigé par le maire, Jean-Paul Fournier. Cette fonctionnaire, très bien notée jusque-là, avait expliqué sur procès-verbal que sa vie professionnelle était devenue un enfer après qu'elle a refusé d'effacer des scènes impliquant des gens importants filmés par les caméras.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES L’enquête pour harcèlement au centre de vidéosurveillance relancée”

  1. … des scènes impliquant des gens importants filmés par des caméras. Quel genre de scène? Qui sont ces gens importants? Pourquoi classer la plainte sans suite? Ne manquez pas le prochain épisode de votre feuilleton  » scandale vidéo » dans Objectif Gard .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité