Economie

GARD Chambre de commerce : la Région appelée à la rescousse

Élise Dare, Philippe Broche, Philippe Viala, Sophie Donnat. Élus sur la liste du président de la CCI Gard, Éric Giraudier, ces chefs d'entreprise dénoncent aujourd'hui sa gestion (Photo : Coralie Mollaret)

Désabusés par la gestion du président Éric Giraudier, plusieurs élus demandent à ce que la CCI (Chambre de commerce et d'industrie) passe sous la tutelle de la Région. 

« On est tous partis avec Éric Giraudier aux dernières élections consulaires. On était confiant mais aujourd’hui on est en profond désaccord avec lui. » Ce sont par ces mots que les frondeurs (voir ci-dessus) ont introduit leur propos. « Jusqu'à présent on a été discret, soucieux de traiter les problèmes en interne. Mais là, on ne veut pas être complice de la gestion de M. Giraudier », poursuit Philippe Broche.

Un budget « insincère »

Leur silence a fait long feu. Aujourd’hui, cinq élus « soutenus par une vingtaine d’autres », dénoncent à visage découvert. « D'abord et contrairement à ce que dit Éric Giraudier, le budget 2019 n’a pas été voté à la majorité ! Pour la première fois nous avons voté contre, contrairement à ce que dit le président », scandent ces élus.

Pourtant, lors d'une conférence de presse à la fin du mois de mars dernier, Éric Butel, le trésorier de la CCI 30 soutenait le contraire, preuve à l'appui. Élise Dare est particulièrement critique : « Nous avons posé plusieurs questions, comme l’absence de la vente de l’hôtel consulaire dans la cession des actifs. Aucune réponse ! » Même scénario sur les ressources fiscales : « il y a 600 000€ en moins entre ce que nous a présenté la CCI Occitanie et les comptes de la Chambre du Gard. »

« La plupart des cadres sont partis ou ont été virés »

Quelles seraient les raisons de ces potentielles erreurs ? « Il manque des compétences : la plupart des cadres sont partis ou ont été virés. Ni le président, ni le trésorier n’ont su répondre à nos questions… On nous a même dit que nous n’avions pas les bons documents ! », pourfend Mme Dare.

Des suppressions de postes « pour réaliser une grande Maison de l’entreprise, seul projet de la CCI ! », dénonce Philippe Broche. Sur le dossier, les errements du président Giraudier inquiètent. « D'abord, on nous présente une alliance à trois avec l’UPE (Union pour les entreprises, un syndicat présidé jusqu'en 11 juin 2018 par Éric Giraudier), la CCI et la Médecine du Travail. Aujourd’hui, cette dernière est en liquidation judiciaire... Et puis, une autre fois, on nous dit qu’il n’y aura que l’UPE et la CCI… Et aujourd'hui, il n’y a que la CCI ! », se désole Philippe Viala.

En attendant juin pour que le projet soit présenté à la CCI régionale, les élus demandent la reprise en main de la Région. « On ne veut pas cautionner les actions de M.Giraudier », concluent les protagonistes. À suivre...  

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : GARD Budget voté, la CCI se redresse et agit plus

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité