ActualitésPolitique

MUNICIPALES À Nîmes, Yvan Lachaud lance sa campagne

Selon les organisateurs 500 personnes s'étaient déplacées pour écouter Yvan Lachaud, tête de liste "Nîmes en mieux" pour les Municipales 2020 (Photo : Coralie Mollaret)

Hier soir, devant 500 invités réunis au Grand hôtel de Nîmes, le président centriste de Nîmes métropole a choisi de se lancer dans la bataille des Municipales de 2020.

« Nous voulons redonner aux Nîmois le pouvoir de décider de l’avenir de leur ville. C’est en regroupant nos efforts que nous relèverons le défi d’une ville plus prospère, plus agréable… Bref, d’une ville en mieux ! » Ce sont par ces mots que le président de Nîmes métropole a entamé, hier soir, l’allocution de son premier rendez-vous de campagne.

Le centriste se pose ainsi en opposant à son ex-allié, le maire de Nîmes. D’ailleurs, le nom de Jean-Paul Fournier - qui lui a retiré ses délégations en 2017 - ne sera jamais prononcé. Parti tôt en campagne, Yvan Lachaud ambitionne d’agréger autour de lui des forces vives de la société civile. Un démarrage en trombe, avec « trois réunions par semaine ». À 65 ans, celui qui rêve d'être maire de Nîmes joue certainement son va-tout.     

Le monde économique à l’écoute

Candidat à plusieurs reprises, Yvan Lachaud s’est toujours rangé derrière le maire sortant. En 2014, cette stratégie lui avait permis de récupérer la présidence de l’Agglomération nîmoise. Un coup de maître, puisque ce dernier a trouvé au Colisée (le siège de l’Agglo) visibilité et liberté d’action. D’ailleurs, selon notre sondage OpinionWay sur les Municipales 2020 (*), le patron de l'Agglo nîmoise récolterait sur son seul nom 18% des intentions de vote au premier tour.

Yvan Lachaud séduirait d'abord le monde de entrepreneuriat. Hier, parmi ses 500 convives (selon les organisateurs), nombreux étaient les chefs d’entreprise présents : Évrard Zaouche, directeur de Cap cinéma, ou Denis Volpilière, ancien président de la Chambre de commerce et d’industrie... Un monde attentif à la politique du président de l’Agglo, en charge du développement économique.

Au-delà des clivages politiques

Pour autant, le prétendant au trône municipal a encore du pain sur la planche. Toujours selon notre sondage, Jean-Paul Fournier le distancerait largement au premier tour avec 34% d'intentions de vote. Le défi est de taille pour battre le maire sortant. Quelle sera la stratégie d’Yvan Lachaud ? En se plaçant au-dessus du clivage Droite/Gauche, le centriste souhaite rallier les électeurs d’Emmanuel Macron.

Dans l’espoir d’obtenir l’étiquette La République en marche, le président-candidat a lancé plusieurs groupes de travail dont l’Éducation et la vie étudiante, son dada... Néanmoins, le directeur de l'Institut d’Alzon peinerait à séduire la jeunesse, avec seulement avec 4% d’intentions de vote. Une jeunesse qui, selon notre sondage, à Nîmes, préférerait se tourner vers le Rassemblement national.

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

(*)* Sondage réalisé sur un échantillon de 502 personnes inscrites sur les listes électorales issues d’un panel de 612 personnes représentatives de la population de la ville de Nîmes âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de quartier de résidence.

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “MUNICIPALES À Nîmes, Yvan Lachaud lance sa campagne”

  1. Je fais toute confiance à Monsieur Lachaud d’un point de vue économique, il a la bonne vision des choses. Contrairement à Fournier qui n’a pas prouvé depuis ces 3 mandats sa capacité à dynamiser économiquement notre ville. Et la gauche alors là n’en parlons pas.
    Lachaud saura rassembler ne pas faire des choix partisans et sectaires comme l’a toujours fait Fournier.
    J’ai toujours été pro-Fournier mais 3 mandats maintenant c’est trop. Il doit se retirer, d’autant que s’il a su rénover la ville magnifiquement bien il n’a pas su pas pu ou pas voulu dynamiser sa ville d’un point de vue économique. C’est souvent le revers de la médaille quand on dirige de manière partisane.
    En avant pour Lachaud.

    1. Yvan Lachaud est le compagnon de route de Jean Paul Fournier depuis des lustres, il est co-responsable de la situation économique sur Nîmes et sur l’agglo .
      A la tête de Nîmes Métropole son bilan est plutôt médiocre malgré le potentiel de notre territoire.
      Il est temps de tourner la page Fournier – Lachaud pour ouvrir un nouveau chapitre avec un candidat bien dans son époque : Yoann GILLET.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité