A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Un Phocée pas si grand

10e, Nîmes reste sur un succès abouti face à Rennes avant d'affronter l'OM (17h), actuellement en difficulté.

Supporter de l'OM depuis sa tendre enfance, Bouanga ne fera pas de cadeaux aux Olympiens (Photo Anthony Maurin)

Pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, Nîmes (10e, 43 pts) se déplace au stade Vélodrome pour affronter l'Olympique de Marseille (5e, 48 pts). Un choc avec l'accent du Sud où, entre des Crocos libérés et des Phocéens dans le dur, le fossé ne semble pas infranchissable. 

Au début du printemps, Nîmes piétinait et butait sur la dernière marche pour assurer son maintien. En trois jours, non seulement la barre des 40 points a été atteinte mais le promu s'affiche désormais comme un candidat sérieux pour terminer dans le Top 10 après un probant succès (3-1) obtenu ,  contre des Rennais certes diminués, mais qui ont été emportés par la tornade rouge.

Des joueurs déjà libérés en début de saison, encore plus proches de la folie : un Ripart, défenseur, présent dans la surface pour ouvrir le score, un Ferri qui joue comme un numéro 10 et Bobichon qui ne cesse de repousser les limites du réel avec des missiles marqués de plus en plus loin.

Alors forcément à l'approche d'affronter l'OM pour le retour du choc des années 1970, tout le monde se laisse aller à rêver d'un exploit. D'autant plus qu'actuellement, l'OM n'est pas au mieux. Toutefois le dernier succès gardois en terre olympienne remonte à 1981 et une victoire 3-1, en Division 2. Depuis, le bilan est de quatre défaites notamment un terrible 6-1 pour le dernier affrontement dans l'élite en 1993 et un revers 2-1, en 1995, la dernière fois que les deux formations se sont retrouvées au Vélodrome.

Marseille dans le dur

"L'Ohème" reste sur trois matches sans victoire : un Clasico perdu (3-1) face au PSG, un nul obtenu contre Angers (2-2), après avoir mené 2-0 en 15 minutes, et une défaite à Bordeaux (2-0) qui a laissé des traces avec notamment la nette mise au point de Florian Thauvin, après la rencontre. "On n'a pas fait une bonne saison. Et même si on allait en Ligue des champions, on irait pour montrer quoi ? Il ne faut pas se raconter des conneries... Aujourd'hui, il n'y a qu'une chose à faire, c'est se taire. On n'a pas été bons, on a été nuls. Il faut assumer", avait déclaré en zone mixte le meilleur buteur phocéen (13 buts).

Bobichon est prêt à faire trembler le Vélodrome (Photo Anthony Maurin).

Si pour l'OM la C1 semble inaccessible, à moins d'un improbable come-back et d'une chute vertigineuse de Lyon qui compte huit points d'avance à sept journées du terme, une place en Ligue Europa est encore possible. Les hommes de Rudi Garcia ne sont qu'à deux points de Saint-Étienne, quatrième.

"Il faut se méfier des bêtes blessées", alerte Bernard Blaquart. Marseille est évidemment favori, à domicile, dans son antre où elle n'a encaissé que deux défaites cette saison. Qui plus est, contre les deux premiers du classement, le PSG (0-2) et Lille (1-2). Mais l'écart n'est pas si grand que ça et pas seulement sur les derniers matches. En Ligue 1, en 2019, l'OM a récolté seulement un point de plus que le promu. De même au classement de la meilleure attaque où les Bucco-Rhodaniens (47) ont inscrit un but supplémentaire par rapport aux Gardois (46). Signe que l'armada offensive nîmoise, classée au 6e rang, n'a pas à rougir face aux stars phocéennes.

Une défense centrale Miguel-Lybohy ?

Les Nîmois ne se déplacent pas aussi frais que leur adversaire, qui n'ont pas joué en milieu de semaine : "C'est la cinquième fois que l'on enchaîne trois matches et on a pas de très bonnes statistiques sur le troisième match, qui est souvent compliqué pour nous", constate l'entraîneur des Crocos. Au-delà de la fraîcheur physique, le coach a surtout un énorme casse-tête à régler en défense.

Maouassa effectue son retour sur le côté gauche, Alakouch est finalement apte pour ce match mais devrait démarrer sur le banc et laissait Ripart titulaire. En revanche dans l'axe, c'est l'hécatombe. Harek, touché à la cuisse et Landre sont encore forfaits. Briançon est suspendu après son carton reçu face à Rennes pour un tacle sur Ben Arfa.

Le capitaine Briançon est suspendu après son carton rouge reçu face à Rennes pour ce tacle sur Hatem Ben Arfa (photo Anthony Maurin)

Lybohy, victime d'une béquille, devrait être bien présent mais associé à qui ? Valdivia qui peut dépanner à ce poste mais qui a zéro minute de temps de jeu ?, Savanier qui a reculé en deuxième période face à Rennes ou Miguel, qui peut décaler au centre ? "J'ai occupé ce poste pendant une saison complète à Tours", explique l'intéressé qui semble le postulant numéro 1 pour former cette charnière inédite et enchaîner pour la première fois une deuxième titularisation consécutive en Ligue 1.

Le brassard devrait revenir à Ripart ou Savanier, qui, après avoir dépanné derrière une mi-temps contre Rennes, sera plus utile au milieu avec Ferri et normalement Bobichon. Les ailes devraient être occupées par Thioub et Bouanga. En pointe, Bozok et Alioui semblent plus avoir la cote que Guillaume dans un match où les occasions se feront surtout en contre.

Côté marseillais, la seule absence concerne Ocampos, suspendu. Sanson et Balotelli sont remis pour ce match. "Il faut juste espérer qu'il ne soit pas dans un grand jour", redoute Bernard Blaquart, concernant l'Italien, auteur de 7 buts en 10 apparitions depuis son arrivée au mercato d'hiver. Pour cette affiche, le Vélodrome devrait faire quasiment le plein avec plus de 60 000 spectateurs attendus, soit près de cinq fois l'affluence du stade des Costières. En revanche, le parcage nîmois devrait rester vide, à moins que certains supporters comptent forcer le verrou. À l'image de leurs joueurs, capables de tout.

 Corentin Corger

Le groupe complet : Bernardoni, Valette - Paquiez, Lybohy, Miguel, Alakouch, Maouassa - Bobichon, Ferri, Savanier, Valls, Valdivia - Ripart, Bouanga, Thioub, Bozok, Guillaume, Alioui. 

Composition probable : Bernardoni - Ripart, Lybohy, Miguel, Maouassa - Ferri, Savanier, Bobichon - Bouanga, Thioub, Bozok. 

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité