A la uneActualitésSociété

EN IMAGES Neuvième édition des Graulinades : pari tenu !

Les Graulens savent recevoir, plusieurs milliers de personnes en ont fait la savoureuse expérience.

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Hier, soleil radieux au rendez-vous pour cette journée de Graulinades "et c'est comme ça depuis le début", affirme Fred Alcacer, qui a eu l'idée il y a neuf ans d'organiser un véritable rendez-vous culinaire au Grau-du-Roi. "La cuisine c'est dans notre ADN, et il n'y avait aucune manifestation sur le thème", se souvient-il. Alors, il va voir le maire de l'époque et organise les premières Graulinades. Depuis, le concept évolue et la cuisine de terroir est devenu une tendance. Le public répond nombreux mais il ne faut pas le décevoir. C'est chose faite cette année encore. 

L'ambiance d'un village de pêcheurs sur son 31

Ciel bleu et poissons volants

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Acte 1. Il est midi et la foule se presse autour des stands de dégustation. Les Graulens ont cuisiné face à la mer et proposent des assiettes de leurs spécialités aux veinards qui se sont inscrits de bonne heure. On peut les déguster sur des grandes tables ou debout autour de tonneaux. Il n'y en a pas pour tout le monde mais c'était prévu. Et personne ne restera sur sa faim.

Des pêcheurs tous nus

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Pour organiser une belle fête de la Saint-Pierre, les pêcheurs du Grau-du-Roi, sont venus vendre leur calendrier. Une armada de pêche en costume d'Adam, sûr que succès et bonne humeur sont au rendez-vous. 

À boire et à manger

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Acte 2. 13h, trouver à manger si on n'est pas parmi les heureux inscrits n'est pas franchement un problème, on peut déguster des "bonbons de lotte avec des pommes de terre sautées et une sauce tartare", ou encore, des bruschettas, des fruits de mer, des crustacés ou aller choisir parmi les poissons frais du du jour Côté Chic qui, après avoir fait une démonstration de nettoyage de poisson est revenu à son étal et propose à ses clients  de les griller sur place. Le tout avec un petit verre de vins des sables bien frais…

Bonne action au dessert

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Une association de pâtissières propose fougasses d'Aigues-Mortes et tartes aux fruits maison. Les bénéfices iront à l'Ehpad Saint-Vincent pour organiser des sorties pour les pensionnaires. Du coup, on se régale de bon cœur.

Une place au soleil

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Acte 3. 13h. Se trouver une place au soleil. Tout le bord de mer ainsi que la place offrent des places assises. Il y a des poubelles partout pour jeter gobelets et assiettes en carton et couverts en bois. Bref, rien à dire, sinon qu'à l'heure de pointe, il y a du monde partout. On finit par tirer des chaises près du parapet de la plage qui servira de table pour un déjeuner vue sur mer.

Comme un avant-goût d'été

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Faute de place, s’asseoir sur la plage offre une alternative agréable. Un petit air estival, même si les maillots de bain ne sont pas encore de sortie.

Pause

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan

Acte 4. 14h. Il y a quand même deux denrées introuvables sur place bien qu'indispensables après des agapes, : de l'eau fraîche et du café. Direction les quais et pause au Café d’Angleterre. Accueil souriant et l'occasion de faire la connaissance de Zeus, l'Ara d'Amazonie de 9 mois, nouveau compagnon de Daniel, le propriétaire des lieux. L'adorable volatile remporte un succès fou auprès des badauds.  À tel point que Daniel a dû placarder une feuille où l'on peut lire en substance, "je m'appelle Zeus, je suis un Ara d'Amazonie de 9 neuf ans. Je ne parle pas encore, ne criez pas , ne me touchez pas ou je vous bouffe !". En fait Zeus est charmant et très sociable. "Normalement, il est en liberté, il est devenu la mascotte du port", sourit Daniel.

Le défi des restaurateurs

 

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Acte 5. 15h. Retour sur la place pour assister au défi des restaurateurs. Dans des cuisines extérieures, six restaurateurs, chacun en binôme avec un pêcheur, viennent se défier en une heure pour préparer un plat à base de légumes et de poissons frais de saison. La foule se presse et n'en perd pas une miette dans tous les sens du terme, puisque qu'une fois terminées, les spectateurs pourront déguster les préparations.

Convivialité et concentration

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Supporters venus encourager, un fils ou un mari, gourmands, fans, questions et commentaires fusent dans une ambiance joyeuse. Les équipes restent concentrées.

Les équipes en présence :  Restaurant le Capriska et son chef Gaël Parachini associé au pêcheur Christophe Riquelme du chalut Camalexia; restaurant le Dauphin et son chef Jules Dupont-Mercier avec Alex Boniface du chalutier Sainte Salsa 2; restaurant Oh Frères de la côte et son chef Frédéric Basciano avec Mathieu Chapel petit métier Pommette; restaurant Playa Miramar, son chef Cyrille Chauvel associé Matthieu Roche du chalutier Jean-Michel Louis II; restaurant la Réserve plage, le chef, Carol Bellac et Victor Granon, petit métier Nino-Nil et le restaurant du Port, le chef Martin Lefèvre associé à Charly Barbu du petit métier Chephren.

Dressage

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Puis c'est le dressage des plats. De la fraîcheur et du goût par cette journée de beau temps où les cuisiniers ont eu envie de faire partager des saveurs estivales. Une dernière touche de sauce et c'est parti pour la dégustation.

Le chef entre en scène

Arrivée

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Final. 16 h dernier acte. Le chef étoilé Jacques Pourcel va entrer en scène. Plus que ponctuel il est arrivé en avance avec quelques préparations. Côté cuisine, on fait place nette, le temps d'une photo avec le maire, Robert Crauste, et de quelques présentations.

À bon chef, bons couteaux… 

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Si y a une chose, sacrée et personnelle à chaque chef, c'est bien sa collection de couteaux. Avant d'entrer en scène, Jacques Pourcel, chef triplement étoilé du Jardin des Sens à Montpellier où il officiait avec son frère jumeau, Laurent, avant d'ouvrir le Terminal #1, où il propose une cuisine bistronomique, (cuisine bistrot revisitée de façon gastronomique), prépare les siens.

Derniers préparatifs

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Fred Alcacer qui organise et orchestre la journée veille à ce que tout soit prêt pour accueillir le show culinaire. La foule s'est encore densifiée mais plus silencieuse. Incontestablement, le chef fait recette et inspire le respect.

Des étoiles et un pêcheur 

Graulinades 2019 (Photo véronique Camplan)

Le show culinaire commence. Sur le même principe que le défi précédent, Jacques Pourcel devra cuisiner des poissons pêchés la veille par son binôme, Paul-Anthony Gros, jeune patron pêcheur qui a aussi choisi un panier de légumes. Le chef cuisine trois recettes pour la préparation desquelles il a choisit parmi les poissons les moins chers du marché, le maquereau, la raie et le muge (mulet). Côté garniture, des artichauts, des asperges. La saison est à la gourmandise. Le chef explique ses choix et parfois passe le relais au jeune pêcheur. La foule boit ses paroles. Ses assiettes seront elles aussi dégustées par les spectateurs chanceux. La journée s'achève sur une explosion de saveurs et une moisson de rêves culinaires.

Véronique Palomar-Camplan

 

 

 

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “EN IMAGES Neuvième édition des Graulinades : pari tenu !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité