A la uneActualitésPolitique

LE 7H50 d’Olivier Noblecourt : « Je voudrais saluer l’engagement du Département et de son président Denis Bouad »

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la Prévention et à la Lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes. Photo DR

Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté est à Nîmes ce vendredi pour la signature de la convention de lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi entre l’État et le Conseil départemental du Gard. Il est l'invité du 7H50.

Objectif Gard : Quels sont les points importants à retenir de cette convention ?

Olivier Noblecourt : Le Département du Gard est l'un des premiers à boucler une contractualisation avec l'État et je veux saluer cet engagement d'abord, initié dès la concertation il y a plus d'un an. Elle repose sur deux partie. D'une part, la partie socle qui concerne la fin des sorties sèches de l'aide sociale à l'enfance, les accueils sociaux de proximité, et l'insertion vers l'emploi de ceux qui en sont les plus éloignés. Et d'autre part, une partie d’initiatives du département.

Avec quels moyens ?

Cette convention permet un volet financier qui est significatif. En effet, l'État engage des moyens supplémentaires pour le Département du Gard à hauteur de 1.3 M€ supplémentaires dès cette année pour piloter le plan d'actions. Et cette somme sera revalorisée à 3.5 M€ par an d'ici 2021, soit plus de 8 M€ en 3 ans. Ce sont donc des budgets qui vont permettre de franchir des réponses concrètes et des initiatives nouvelles, par exemple des solutions d’accueil social, l'insertion en milieu rural, le numérique. Nous souhaitons mettre le paquet pour favoriser l'accomplissement individuel des personnes les plus éloignées de l'emploi aujourd'hui. Une politique tournée vers le citoyen à travers des dispositifs et une politique sociale offensive.

Est-ce que les mesures vont produire des effets rapidement ? 

En matière de fin des sorties sèches de l'aide sociale à l'enfance, l'engagement est immédiat. L'accompagnement des demandeurs d'emplois à travers des formations adaptées, c'est bien cette année en 2019. Il est par contre évident que l'impact se fera aussi à moyen terme car nous souhaitons un plan robuste qui déploie progressivement des solutions nouvelles d'accès à l'emploi, ce qui prend un peu de temps. C'est pour cela que l'État s'engage avec le Département du Gard sur un plan pluriannuel de montée en puissance. 3.5 M€ d'ici 2021, ce sont des moyens importants alloués. Et en l'espèce, je voudrais saluer l'engagement du Département et de son président Denis Bouad qui a mis sur la table des idées concrètes. Nous sommes dans un département vulnérable en terme de pauvreté. L'engagement de la collectivité à travers l'impulsion donnée par Denis Bouad a permis aujourd'hui de conclure un niveau de partenariat avec l'État inédit, basé sur la confiance et le consensus.

Votre déplacement sera aussi l’occasion de visiter à nouveau le site de Diderot, futur Service départemental de l’insertion et des services publics. Comment jugez-vous cette initiative de Denis Bouad, président du Gard ?

C'est un projet que je suis depuis longtemps notamment dans mes anciennes fonctions de directeur de cabinet de la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Le projet de mixité sociale au collège, là aussi impulsé par le Département du Gard, est tout à fait remarquable. Vous savez, beaucoup aurait fermé l'établissement et rien fait derrière. Aujourd'hui, Denis Bouad s'est engagé personnellement en proposant un nouveau projet sur ce site. Une alternative crédible de réhabilitation tournée vers le social. Sa volonté de casser les ghettos en offrant une nouvelle solution aux quartiers nord de la ville via cet établissement des services publics sera une référence en la matière. On pourra retrouver un niveau d'accueil à la fois en termes de formation, de services sociaux, associatifs... Un projet exemplaire. C'est un marqueur très fort du courage politique de Denis Bouad.

À vous entendre, Denis Bouad devrait fort logiquement faire son entrée au gouvernement lors d'un prochain remaniement...

Je n'ai pas à me prononcer sur les choix prochains du gouvernement, c'est totalement hors de ma compétence. Mais on ne peut ignorer ce qu'il se passe actuellement dans le Gard, les initiatives sont remarquables.

Propos recueillis par Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité