A la uneActualitésFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos s’imposent sur le poteau

Le Nîmes Olympique s’impose 2-1 face à Bordeaux et décroche mathématiquement son maintien en ligue 1.

C'est Ripart qui a marqué le deuxième but nîmois (photo Anthony Maurin)

Troisième victoire consécutive au stade des Costières pour les Crocos qui passent dans la première partie du classement. Mais ils ont été bien aidés par les leurs poteaux.

Bernard Blaquart avait décidé d’aligner en attaque Bozok et Alioui. Le duo qui avait tant brillé en L2. Mais face au 4-2-3-1 girondins, les Crocos avaient du mal à conserver le ballon. Bouanga avait bien timidement tenté sa chance (2e), mais sans trouver le cadre. Sans être dominateurs, les Bordelais marquaient sur leur première occasion.

Sabaly, était libre sur son aile gauche, avait tout le loisir de centrer au premier poteau pour Maja, qui devançait Miguel et, à trois mètres de la ligne, poussait le ballon au fond des filets (0-1, 13e). C’était la copie conforme du but que les Nîmois avaient encaissé contre Rennes lors du précèdent match aux Costières. La réaction nîmoise ne se faisait pas attendre. Sur un coup franc aérien de Savanier, Passos-Santos détournait le ballon de la main. La sanction était immédiate et d’une Panenka, parfaitement réalisée au milieu du but de Costil, Savanier marquait son sixième but de la saison, le quatrième sur penalty (1-1, 15e).

Sixième but pour Savanier

Les visiteurs se signalaient surtout sur des coups de pied arrêtés. Notamment deux coups francs de De Preville. Le premier était repoussé par le poteau gauche de Bernardoni (19e). Le second était prolongé par la tête de Youssouf, mais directement dans les bras de Bernardoni (27e). Coté nîmois, il n’y avait pas grand-chose à signaler. Il faut dire que les défenseurs girondins ne faisaient pas toujours dans la dentelle. Le match était régulièrement haché par le sifflet de M. Batta bien obligé de sévir comme par exemple quand Jovanovic fauchait violement Bouanga. Cela aurait peut-être mérité plus qu’un carton jaune (28e).

Deux poteaux pour Bordeaux

Les Crocos passaient une nouvelle fois tout près de la correctionnelle, lorsqu’une frappe de Passos-Santos échouait sur le poteau gauche nîmois. Un but partout à la pause, c’était plutôt bien payé pour Nîmes qui n’avait eu aucune véritable occasion.

Ripart donne l’avantage

À la reprise, les occasions se faisaient rares. Il n’y en avait même aucune dans le premier quart d’heure du second acte. La rencontre flirtait dangereusement avec l’ennui. C’est Valls, entré en jeu en remplacement de Ferri, blessé, qui se chargeait de réveiller tout le monde avec un tir qui obligeait Costil à dégager (62e). Sur le corner qui suivait, Savanier déposait le ballon sur la tête de Ripart qui, coupant la trajectoire au premier poteau, trompait Costil, pas très inspiré sur le coup (2-1, 63e). Dans la foulée, c’est Alioui qui frappait à coté (69e).

La fin de match tournait à l’avantage des Bordelais. Mais ces derniers péchaient trop souvent dans le dernier geste pour espérer revenir à parité. Avec cette 13e victoire en 33 matches, les Crocos sont désormais neuvièmes de Ligue 1. Leurs 46 points leur permettent de décrocher mathématiquement le maintien en ligue 1. Au Nîmes Olympique, sur le terrain, la vie est belle.

Norman Jardin

33e journée de Ligue 1. Stade des Costières. NÎMES OLYMPIQUE – GIRONDINS DE BORDEAUX FC 2-1 (mi-temps : 1-1). Spectateurs 13 910. Arbitre : Florent Batta. Buts pour Nîmes : Savanier (15e s.p.) et Ripart (63e). But pour Bordeaux : Maja (13e). Avertissements à Bordeaux : Passos-Santos (15e), Jovanovic (29e) et Kamano (42e).

NÎMES : Bernardoni  - Ripart (cap), Miguel, Lybohy, Maouassa – Bouanga (Guillaume, 90e), Ferri (Valls, 51e), Savanier, Bobichon – Alioui, Bozok (Thioub, 67e). Remplaçants non utilisés : Valette, Paquiez, Alakouch et  Valdivia. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Bordeaux : Costil – Lauray (Adli, 78e), Kounde, Jovanovic, Sabaly – Passos-Santos, Basic – Kamano, Youssouf (Poundje, 70e), De Preville – Maja (Briand, 44e). Remplaçants non utilisés : Poussin, Plasil, Lottin et Karamoh. Entraîneur : Paulo Manuel Carvalho De Souza.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité