A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE On se sert un bon petit coup de Bordeaux ?

Avant d'affronter Bordeaux, 18e équipe à l'extérieur, Nîmes reste sur six matches sans défaite à domicile.

Cette rencontre est particulière pour Paul Bernardoni, le gardien nîmois prêté par Bordeaux (Photo Anthony Maurin).

Ce soir à 20h, Nîmes (11e, 43 pts) affronte Bordeaux (13e 38 pts) dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1. Invaincus depuis six rencontres aux Costières, les Crocos veulent poursuivre la série face à une équipe classée 18e à l'extérieur. 

Après la courte défaite encaissée à Marseille (2-1), Nîmes veut retrouver rapidement la voie du succès pour rester en embuscade et terminer dans le Top 10 en fin de saison. Si les Crocos se déplacent moins bien à l'extérieur, ils sont en revanche efficaces à domicile : quatre victoires et deux nuls sur les six dernières rencontres. "Ce sont des cycles. Sans faire un bon match à Marseille, on aurait pu ramener un nul. Je préfère réussir en priorité à la maison", commente Bernard Blaquart.

L'adversaire qui se présente est en difficulté avec une seule victoire acquise lors des huit dernières journées. Une victoire 2-0 contre Marseille avant de tomber lourdement à Saint-Étienne (3-0), le week-end passé.

"Il ne faut pas oublier que c'était une équipe européenne en début de saison. Elle devrait être classée cinquième ou sixième. C'est curieux de les trouver derrière nous", s'étonne le coach nîmois. Seulement cinq points d'écart séparent les deux formations mais par contre les Crocos ont inscrit 17 buts supplémentaires. Bordeaux est seulement la 14e attaque de l'élite mais affiche en revanche la cinquième défense avec 34 buts encaissés contre 47 pour les Gardois.

"Ça aurait de la gueule de finir devant Bordeaux"

Bernard Blaquart au match aller où Nîmes avait accroché Bordeaux 3-3 (photo Norman Jardin)

Les Girondins voyagent surtout très mal loin de leurs bases, avec seulement deux victoires obtenues à Guingamp (1-3) et à Angers (1-2) pour le 18e bilan de Ligue 1 à l'extérieur (cinq nuls et neuf défaites). Cet objectif de terminer dans le top 10 pousse les joueurs à se motiver jusqu'au soir de la 38e journée. "Ça aurait de la gueule de finir devant Bordeaux. Si les joueurs prenaient un match de Ligue 1 à la légère pour leur première saison, ça ne serait pas normal. Je ne sens pas de lassitude", rassure le coach. En cas de succès, Nîmes mettrait son adversaire à huit points à cinq journées de la fin.

Ce match est aussi une opportunité pour les attaquants de pointe nîmois de retrouver le chemin des filets. En effet, le dernier but marqué par l'un d'entre eux remonte il y a six matches et la défaite 2-1 à Amiens. Alioui avait signé l'égalisation. "Aucun des trois (Bozok, Alioui, Guillaume, NDLR) ne se détache il est donc normal qu’ils aient tous du temps de jeu. Après, il faut bien le vivre et garder cet état d’esprit de se dire que l'on va pouvoir faire la différence en cours de match", explique le technicien gardois, sans donner d'indices sur celui qui débutera ce soir.

Depuis, Savanier, Bobichon, Bouanga et même les défenseurs ont pris le relais. Face à Bordeaux, la défense devrait être la même que celle alignée à Marseille avec Ripart à droite et une charnière avec Miguel associé à Lybohy. "Je l'ai trouvée correcte pour une première expérience. Ils s'en sont pas mal tirés", estime Bernard Blaquart. Côté Girondins, il y a également des absents : Lewczuk, Cornelius, Tchouameni et Kalu. Aux Nîmois d'en profiter et de continuer à faire déguster au public l'un des meilleurs crus de la saison. Un p'tit coup de Bordeaux aux Costières ?

Corentin Corger

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité