ActualitésCulture

INSOLITE Un « transmorse » chez les requins du Seaquarium

Immersion image par image

Exposition Caragliu au Seaquarium (photo D.R)

En ce moment et jusqu'à la fin du mois Charlotte Caragliu expose à l'intérieur des aquariums du Seaquarium du Grau-du-Roi. Des pièces de tailles différentes avec lesquelles les occupants interagissent gaiement. La dernière immersion était une opération délicate. Compte rendu en images. 

Exposition Caragliu au seaquarium (photo D.R)

"Je voulais faire un "trans", sourit Charlotte dont les œuvres sont aussi porteuses de messages. Influencée par l'environnement de sa résidence, l'être est devenu un "transmorse". La réalisation a été difficile et le séchage très long. Quand enfin il a été prêt pour l'immersion et acheminé vers le Seaquarium, les difficultés n'étaient pas toutes vaincues loin de là.

Exposition Caragliu au seaquarium (photo D.R)

Une fois sa place déterminée dans le grand aquarium des requins, deux plongeurs du Seaquarium sont entrés dans le bassin. Transmorse a été couché sur une planche avec d'infinies précautions et attaché avec quelques mètres de cordes solides.

Exposition Caragliu au seaquarium (photo D.R)

La statue est lentement basculée dans l'eau, Charlotte Caragliu l'accompagne tant qu'elle le peu depuis le bord. On y est presque mais l'opération reste délicate et l'artiste est concentrée et quelque peu stressée. Un choc et tout est fichu.

Exposition Caragliu au seaquarium (photo D.R)

Puis vient le moment où, soutenue par les plongeurs, la statue est enfin en contact avec l'élément liquide. Tout doit aller doucement. Les plongeurs  accompagnent l'œuvre sans jamais la lâcher.

Exposition Caragliu au seaquarium (photo D.R)

Ça y est l'œuvre est en place. il ne reste plus qu'à enfouir le socle sous le sable sous l'œil intéressé de la raie qui n'en perd pas une miette.

Exposition Caragliu au seaquarium (photo D.R)

Jusqu'à la fin du mois de mai, vous pourrez admirer les œuvres de Charlotte Caragliu au fil de votre visite du Seaquarim. Transmorse sortira peut-être un jour du bassin mais ne quittera jamais le Seaquarium auquel il appartient désormais.

Véronique Palomar Camplan

 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité