A la uneActualitésSociété

NÎMES Cérémonie commémoratives de la journée nationale du souvenir et de la déportation

Partout en France, on se souvient des victimes de la déportation.

Le chant des marais retentit dans la crypte sous le monument où repose un immense gisant de pierre à la mémoire des martyrs de la déportation (photo Véronique Camplan)

À l'occasion de la journée nationale du souvenir et de la déportation, une cérémonie se tenait ce matin au monument des martyrs de la résistance sur le boulevard Jean Jaurès.

De nombreuses personnalités étaient venues se recueillir , Jean Denat conseiller régional, représentant sa présidente Carole Delga, Christian Bastid, Vice-président du conseil départemental représentant son président Denis Bouad, Jacky Raymond pour Nîmes métropole, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, Le lieutenant colonel Ramos, représentant le général Nicol, délégué militaire départemental comandant d'armes de la place de Nîmes, Françoise Dumas, député LREM et le préfet du Gard Didier Lauga (photo Véronique Camplan)

De nombreuse personnalités, représentants des associations de déportés et internés, Andrée Julien, déportée résistante et Dominique Durand, président de l'association d' amis de la fondation pour la mémoire de la déportation, se sont retrouvés  pour se recueillir ensemble à a mémoire des martyrs de la déportation.

"Poursuivre le combat contre l'égoïsme et la peur"

Andrée Julien déportée et résistante a lu avec beaucoup d'émotion le Message pour la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation (photo Véronique Camplan)

Après les honneurs militaires, Andrée Julien a lu "pour ne pas oublier", le Message pour la journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation, rédigé la fédération nationale des déportés et internée, résistants et patriotes, de la Fondation pour la mémoire de la déportation  et les associations de mémoire des camps nazis. Il rappelle es substance que cette journée est l'occasion d'évoquer la mémoire de tous ceux femmes, hommes et enfants, envoyés par milliers dans les camps de concentration ou d'extermination nazi. "Une mémoire qui doit rester vive dans l'esprit des générations futures qui doivent poursuivre ce combat contre l'égoïsme la peur."

C'est ensuite Dominique Durand qui a pris la parole pour lire le serment de Buchenwald, dont les rescapés sont venus honorer la mémoire des 51 000 prisonniers assassinés dans ce camp nazi. Après le souvenir, des remerciements à tous ceux qui on contribué à la libération pour terminer sur un idéal de construction "dans un monde nouveau dans la paix et la liberté." 

Après les dépôts de gerbe, la sonnerie aux morts, une minute de silence et l'hymne national, le "Glas de Buchenwald" a retenti, puis les porte-drapeaux sont descendus dans la crypte suivis des autorités et des participants pour écouter "le chant des marais".

La cérémonie s'est achevée après que le préfet ait remercié les portes-drapeaux.

Véronique Palomar Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité