CulturePolitiqueSociété

LE 7H50 de Frédéric Pastor : « Près de 30 000 billets vendus pour les Grands jeux romains ! »

Frédéric Pastor, adjoint au maire de Nîmes en charge des Festivités et de la Tauromachie (Photo : DR/Mairie de Nîmes)

Adjoint aux Festivités de la ville de Nîmes, Frédéric Pastor revient sur la 10e édition des Grands jeux romains qui s'est tenue le week-end dernier à Nîmes. 

Objectif Gard : Quel bilan tirez-vous de ce 10e opus des Grands jeux romains ?

Frédéric Pastor : Il est très positif ! On approche les 30 000 billets vendus au niveau de la fréquentation aux arènes. Tous les commerçants ont joué le jeu. Les visiteurs se sont plongés dans la romanité. Cette année, nous avons eu beaucoup d’animations. La Ville a mis le paquet place de la Calade, de la Madeleine… Tout a super bien fonctionné sur des créneaux horaires très larges. On est super content.

Rappelons toutefois que ce n’est pas la Ville qui est à l'initiative des Grands jeux romains mais Culturespaces... 

C’est vrai, mais la municipalité a contribué énormément à l’organisation. Le spectacle dans les arènes s’effectue dans le cadre du périmètre de la délégation pour la gestion des arènes par Culturespaces. C’est un partenariat fort qui est mis en place. Cette année, nous avons travaillé de façon différente, plus en synergie avec nos partenaires. On a voulu couvrir des journées plus larges. Côté budget, la délégation festivité dont je m’occupe a débloqué 60 000€. Au total, avec les délégations "commerce" et "culture", on arrive à 180 000€.

Quelles ont été les conséquences sur l’économie de la ville ?

On ne peut pas encore donner de chiffre mais l’impact économique est important. C’est une vraie réussite. Tout le monde a joué le jeu : les bars, les restaurants étaient pleins. Tous les commerçants étaient contents.

Le soir, la ville était plutôt calme... N’y a-t-il pas, ici, une piste sur laquelle travailler ?

Vous savez les Grands jeux romains visent un public familial. On a eu le défilé nocturne au flambeau qui a plutôt bien fonctionné. Nous sommes sur des temps différents. Le succès, c’est de voir un public qui vient de loin pour venir dans les arènes ou s’immerger dans la ville à l’heure romaine. 

Le responsable de l’association Les Commerçants sont Romains plaide pour l’organisation de soirées romaines. La Ville y est-elle frileuse ?

Non, non. Mais on verra. Cette année, on était ciblé sur l’élargissement des manifestations en journée sur les différents sites.

Concernant la 11e édition de 2020. Y travaillez-vous déjà ?

On s’y mettra à partir de septembre. Le thème est déjà tranché : César et les guerres civiles. C’est la proposition que fait Cultureespaces au maire de Nîmes.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : FAIT DU JOUR Ce que coûtent vraiment les Grands jeux romains

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité