A la uneActualitésSociété

NÎMES Une feria festive avec un brin de nouveautés

La Ville tente d'apporter un souffle nouveau à la feria en apportant quelques innovations susceptibles de satisfaire au plus grand nombre.

Sous les yeux de Jose Tomas, Daniel-Jean Valade et Frédéric Pastor ont dévoilé le programme des animations de la feria de Pentecôte à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

La feria approche et la Ville dévoilait le programme des festivités pour la prochaine Pentecôte. Rien de folichon mais quelques nouveautés sympathiques pour les néophytes.

c'est l'adjoint aux festivités et à la tauromachie à la ville de Nîmes, Frédéric Pastor, qui a ouvert la présentation : " Nous arborons un foulard bleu. Chacun pourra s'y essayer pour cette 67e feria de Pentecôte. L'objectif est de rendre plus attractive la feria avec un renforcement de la programmation. Il y aura beaucoup de nouveautés et des moments forts comme l'ouverture et la Pégoulade qui fera son entrée dans les arènes. C'est un moment d'identité, comme le foulard. "

Autre chose à mettre au rayon des nouveauté même si cela n'en est pas forcément une le dress-code espéré. Nîmes a connu la création du jean, ce vêtement universel porté sur la Terre entière. La Ville a décidé de remettre ces couleurs en vue. Les festaïres sont donc priés de venir en jean évidemment, mais aussi en tee-shirt blanc dotés d'un foulard bleu autour du cou. On verra bien...

" Après les Grands jeux romains qui sont sortis par la Porte des Consuls, les premiers concert dans les arènes, il y aura la feria comme quoi beaucoup de choses se passent ! La ville replace le toro au cœur de la feria en créant de nouveaux espaces et en en renforçant d'autres.  Nous allons réserver un meilleur accueil aux visiteurs dès leur entrée en ville sur l'avenue Feuchères. "

Le Mont Fuji était particulièrement fleuri en 2017.

Mais revenons à la Pégoulade et à son parcours, classique mais qui se terminera dans le feu des arènes. Dix chars et 480 participants entreront en piste après un début de soirée animé par un DJ. Le spectacle sera gratuit. Il suffira aux curieux d'aller retirer leur billet dans trois points de distribution de la Ville. La thématique de cette année sera les années 1970 et le genre Yéyé. " C'est un moment de partage et le lancement officiel de la feria. C'est le bon complément à ce qui se faisait ! " explique Frédéric Pastor.

Les scènes musicales ont aussi du nouveau à vendre. La Placette, quartier vibrant aux rythmes hispaniques, reprend une scène. Sur le Parvis des arènes ? pour rester dans le thème Yéyé, un concert de Gilbert Montagné. Le village andalou aura un ou deux scènes et un peu partout en ville vont fleurir les coins dansants.

" Nous remettons le toro au centre des débats avec un accroissement de la programmation des arènes du Bosquet où 1 500 personnes viennent regarder les jeunes et se familiariser avec les toros. Il y aura des becerradas, des toros piscines et des courses camarguaises. Le pack " Expliquez-moi la corrida " est fixé à 50 euros offre une place convenable et une explication par un chuchoteur de ce qui se déroule en piste. Cela se fait dans quelques arènes et ça fonctionne ", poursuit Frédéric Pastor.

Les bandas apporteront l'indispensable touche musicale au rendez-vous (Photo : Objectif Gard)

Au Musée des cultures taurines, " Entre deux paseos " permettra à tout le monde de retrouver les commentaires de l'actualité taurine de la ville. Une sorte d'atelier initiatique important et très demandé par le public. " C'est excellent pour les néophytes. La tauromachie est complexe et nous devons mieux l'expliquer. Toujours au musée, nous aurons une magnifique exposition sur Goya. On parlera du peintre, bien sûr, mais aussi des corridas goyescas arlésiennes ou encore du taureau Camargue de chez Laurent ", assure quant à lui Daniel-Jean Valade, adjoint à la culture de la Ville. Il faut dire que le Musée des cultures taurines est un des rares à avoir cette thématique et que les aficionados font, quand ils y pensent, des dons intéressants pour une telle structure.

Très intrigant, le cheval de picador sera lui aussi plus accessible. Habillés de leur imposant caparaçon en kevlar, du samedi au lundi, les matins de 9h30 à 11h, ils seront montrés aux yeux du grand public lors de leur session d'habillage. Tout sera expliqué à qui le demandera ! Des fascicules seront distribués partout en ville mais aussi à l'entrée des arènes.

Ils donneront les premières règles pour vivre une corrida de la bonne manière quand on est dans les gradins. Une visite guidée les vendredi, samedi et dimanche à 10h30 sera placée sous le " Signe du taureau " et sillonnera la ville à la recherche de 2 000 ans d'histoire. Enfin, un circuit pour faire sa feria " En deux jours " offrira plusieurs possibilités pour s'organiser un programme dantesques à la hauteur de la réputation de Nîmes et de ses fêtes populaires.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “NÎMES Une feria festive avec un brin de nouveautés”

  1. Vous serez le haut lieu de la torture animale, pourtant interdite par la Loi (28 janvier 2015) de part l’article 155-4 du Code Civil.

    comment arrêter la violence qui se développe partout de façon exponentielle, quand des soit disant élus à la culture se font les serviles serviteurs des lobbys de cette institution de la mort pour le plus grand plaisir de la populace, assoiffés de sang, car, après le supplice du taureau, ces monstres beuglent : « une oreille!!! la queue !!! »

    mais pour des serviteurs de ces producteurs de bêtes élevées pour leur massacre à venir et ces producteurs de cabotins moulés dans leurs soies, rien n’est assez fort, assez cher (car la vie du taureau est à ce prix) vous rampez devant les lobbys, zt vos électeurs ignobles vous enchaîne le pas!!!

    Nîmes, où je retiendrais des moments lyriques merveilleux… Et non pas : du pain et des jeux, pourvus qu’ils soient les plus violents possibles !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité