A la uneActualités

SAMEDI DE RIRE Le best-of des commentaires de la semaine !

Vous nous lisez, alors nous aussi on vous lit : on est comme ça chez Objectif Gard.

(Giphy / DR)

Cette semaine, si on exclut les commentaires les plus haineux - qui n'ont pas leur place dans ces colonnes -, vue par nos fidèles lecteurs, l'actualité s'est montrée plutôt chiche en commentaires humoristiques et votre serviteur a passé beaucoup de temps à trier le bon grain de l'ivraie. Mais quand on n'a pas ce qu'on aime, il faut aimer ce qu'on a...

On retiendra cependant que l'expérience vécue par notre sémillante journaliste Élodie Boschet dans le vélo rail des Cévennes a réussi à susciter des vocations. Y compris chez ceux qui pensent pouvoir découvrir des champs de cannabis ou des ateliers clandestins en plein air comme Delphine qui nous a gratifié d'un délicieux bien qu'un peu abscons "Bonsoir à tous, le vélo rail dans les Cévennes doit être intéressant pour visiter des beaux sites frauduleux et de majestueux paysages.👍😄🎋🌠🎊🎇🎆🎆💕😄" Le tout, en toute légalité, bien sûr !

Et Boutix, écologiste convaincu et éventuel candidat à la randonnée, de s'intéresser aussitôt à un aspect écologique du fonctionnement du vélo rail en posant la question qui tue : "Ça a l air sympa. Je voudrai juste savoir comment est réalisé l entretien de la voie en ce qui concerne le désherbage. Est il fait de la même manière que le réseau sncf par du chimique hautement polluant ou bien par une méthode écologique?" 

Une question à laquelle s'empresse de répondre l'inénarrable Gaby chez qui perce un incroyable sens de l'humour et de la répartie qui devrait lui assurer une belle carrière de comique chez les élèves de grande section de Maternelle de sa classe. "ils font pipi dessus !!". Merci Gaby de cette contribution, marquée du coin du génie, à cette rubrique, et qui restera sans nul doute dans les annales (avec deux N) de l'humour Pipi-Caca-Prout. On guette la prochaine. Merci de ne pas trop nous faire attendre !

Sans lien avec ce qui précède, l'article que nous avons consacré à un don de 240 000€ pour le patrimoine nîmois et qui était illustré par une photo du maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, et de l'ancienne ministre socialiste Georgina Dufoix, a inspiré Nico, plein de compassion envers le premier édile de la cité des Antonin : "C’est vrai qu’il est âgé Fournier mais c’est un peu degueulasse de l’appeler le patrimoine." Moins amène à l'égard du Maître des horloges de Nîmes, avec une orthographe qui n'appartient qu'à elle, Danielle nous a gratifié d'un ciselé chef-d'oeuvre "Moi, je dirait chef heure en péril" qu'il vaut mieux lire en phonétique - sinon "chef heure" de ne pas comprendre ! - pour en saisir le sens, quelque peu subliminal... Quant à nous, on en restera là pour cette semaine.

Philippe GAVILLET de PENEY

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société...

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité