A la unePolitique

GRAND AVIGNON Patrick Vacaris élu président de l’Agglo

Patrick Vacaris dans le fauteuil de président du Grand Avignon juste après son élection ce mercredi soir (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est un conseil communautaire exceptionnel du Grand Avignon qui se déroule ce mercredi soir à Saint-Saturnin-les-Avignon, puisque les 58 élus communautaires présents devaient élire un nouveau président suite à la démission de Jean-Marc Roubaud.

Et d’un Gardois à l’autre : après le Villeneuvois Roubaud, c’est le Rochefortais Patrick Vacaris qui a été élu par 52 voix pour, cinq blancs et un nul à bulletin secret. L’ancien maire de Rochefort-du-Gard, qui était jusqu’ici septième vice-président chargé du budget, occupera donc le fauteuil de président du Grand Avignon pour un peu moins d’un an.

Lors du vote pour l'élection du président du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Juste avant l’élection, le président démissionnaire Jean-Marc Roubaud a pris le micro pour évoquer son « émotion, ce n’est pas une fonction qu’on occupe pendant cinq ans sans beaucoup d’engagement et de détermination. La décision a été difficile à prendre, mais elle est prise, et il faut la mettre en oeuvre. » Jean-Marc Roubaud a évoqué la « fierté du travail accompli », notamment le fait que « en cinq ans, nous avons mis en oeuvre le programme pluriannuel d’investissements voté en 2014, et engagé un certain nombre de projets pour le prochain mandat. » Parmi ces projets, le désormais ex-président citera la rénovation urbaine, la deuxième ligne du tramway, la ZAC du Plan à Entraigues ou encore le quartier Avignon Confluence. Après avoir salué ses vice-présidents et son administration, Jean-Marc Roubaud a laissé la place à Patrick Vacaris.

Jean-Marc Roubaud, désormais ex-président du Grand Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Rochefortais, seul candidat en lice, commencera par rappeler qu’il n’avait « rien demandé », avant de rendre hommage à l’action de Jean-Marc Roubaud, « qui a été déterminante. » Le nouveau président évoquera ensuite ses « ambitions modestes », à savoir « ne surtout pas briser la dynamique », notamment sur les projets évoqués quelques minutes avant par son prédécesseur. Côté gouvernance, elle sera « partagée, et je vais travailler à ce que la prochaine soit du même type », ajoutera le nouveau président, qui raccrochera les gants en 2020, où il ne sera pas plus que « le dernier de liste à Rochefort, donc non-éligible. »

D’ici là, le nouveau président du Grand Avignon a « un espoir : avoir une fin de gouvernance un peu apaisée. Il y aura des débats, mais j’aimerais qu’on donne une image digne et qu’on élève le niveau des débats. »

Le conseil communautaire se poursuit avec l’élection des vice-présidents.

MàJ 15 mai à 19h25 : la maire d'Avignon Cécile Helle (PS), jusqu'ici première vice-présidente, a été réélue face à Amine El Khatmi, élu avec elle en 2014 mais qui a depuis quitté la majorité. Amine El Khatmi reprochait notamment à la maire d'Avignon d'avoir « franchi la ligne rouge » en votant contre le budget du Grand Avignon. Cécile Helle a été réélue première vice-présidente par 43 voix contre 12.

MàJ 15 mai à 19h50 : coup de théâtre sur l'élection du deuxième vice-président, poste dévolu à la ville du Pontet, dirigée par le Rassemblement national en la personne de Joris Hébrard. Jusqu'ici deuxième vice-président, le maire RN de la deuxième ville de l'Agglo a été battu lors du vote à bulletin secret par son opposant Jean-Firmin Bardisa, qui a récolté 27 voix contre 22. Avant le vote, Jean-Firmin Bardisa avait invité l'assemblée à « passer à l'action » pour « faire barrage » contre le RN. Il a visiblement été entendu. Joris Hébrard, amer, félicitera son concurrent avant de lui lancer : « profitez bien de votre moment de gloire, car il ne va pas durer. » « Mon souhait de gouvernance apaisée est déjà rompu », commentera Patrick Vacaris.

Le Villeneuvois Xavier Belleville devient pour sa part troisième vice-président. Notez qu'aucun autre changement n'est à relever dans les autres vice-présidences.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité