A la uneActualitésHandballSports GardUSAM

USAM La Green Team s’est réveillée trop tard

L'USAM s'est incliné 24-25 dans le derby contre le MHB non sans avoir joué crânement sa chance.

Tobie Salou (photo USAM)

Après avoir été menée tout au long du match, l'USAM ne s'incline que d'un but. Rageant !

Cette année, le derby du Sud n’avait pas qu’un enjeu de suprématie régionale. Les deux équipes étant respectivement classées troisième (MHB) et quatrième (USAM), c’est aussi une partie du podium qui se jouait également. Sachant que le dauphin nantais s’était incliné la veille, le vainqueur de ce duel de voisins allait s'installer, au moins provisoirement, sur le strapontin du dauphin à la la deuxième place. Rajoutez à cela un Parnasse plein comme un œuf et vous aviez tous les ingrédients pour un super derby.

Un premier but après 4'26

Dans ce duel de frères ennemis ce sont d’abord les défenses qui s’illustraient. Tant et si bien qu’il fallait attendre 4 minutes et 26 secondes pour voir le premier but de la soirée et il était Héraultais. Quelques secondes auparavant, le gardien local Rémi Desbonnet avait bien failli ouvrir le score, mais il échouait sur le transversale. Comme un mauvais présage. D’autant que les attaques nîmoises se cassaient régulièrement les dents sur son homologue Vincent Gérard, bien difficile à prendre à défaut.

La physionomie du match n’était pas vraiment favorable à l’USAM. Le MHB était devant et il n’y avait rien à redire. Le premier quart d’heure se terminait sur le petit score de 3-6. Nîmes ne trouvait pas la solution pour prendre le dessus sur la solidité défensive adverse. Montpellier en profitait pour installer son avance à quatre unités. L’entraîneur montpelliérain, Patrice Canayer, attendait la 22e minute pour faire entrer Mickaël Guigou, le futur Usamiste, applaudi par le public nîmois avant le match.

Prandi Sanad

Plus le temps passait, plus les affaires gardoises se compliquaient. C’est finalement avec un retard de cinq buts que le Green Team rentrait aux vestiaires à la pause (10-15). Il fallait radicalement changer les choses pour que Nîmes espère un résultat positif.

Nîmes revient en fin de match

Mais après la pause, rien ne changeait. Pire encore, les choses empiraient. 10-18 après 36 minutes : le match tournait au cauchemar. Pour l’USAM, Il n’était plus vraiment question de gagner mais plutôt d’éviter de prendre une correction. Cela faisait longtemps que les joueurs du coach Franck Maurice n’avaient pas été aussi impuissants. Tellement en échec sur les attaques placées qu'à 14-20 à un quart d‘heure du terme, il était difficile de croire à un improbable retour.

Mais il n'était pas écrit que Nîmes se laisserait faire. Montpellier ratait deux penaltys et Rémi Desbonnet sortait quelques ballons. Il n’en fallait pas plus pour réveiller des supporters Nîmois, sonnés jusque-là. Petit à petit l’écart se réduisait. L’USAM comblait la moitié de son retard, et à cinq minutes de la fin les Verts ne comptaient plus que trois buts de handicap (20-23).

Tout n’était pas tout à fait perdu. Mais sur une attaque Nyateu se blessait. Il perdait le ballon et Nîmes le match car sur la contre-attaque le MHB prenait quatre buts d’avance à 180 secondes de la fin. Cette fois c’était cuit.  Une défaite qui laissera beaucoup de regrets car ce n'est finalement que d'un but que l'USAM s'inclinait 24-25 dans un final échevelé.

Norman Jardin

23e journée de Lidl Starligue. USAM – MONTPELLIER 24-25. Le Parnasse. Mi-temps : 10-15. Spectateurs : 4 000 ( guichets fermés).

USAM : Desbonnet (12 arrets), Paul (2 arrêts) ; Poyet, Gallego, Suty, Rebichon (cap) (2), Salou (1), Nyateu (2), Dupuy (1), Padolus, Tobie (3), Prandi (6), George, Gérard, Sanad (4), Brasseleur (1). Entraîneur : Franck Maurice.

MHB : Gérard (13 arrêts), Portner : Villeminot (2), Causse (3), Truchanovictius, Grebille (3), Bos, Guigou (3), Pettersson (4), Richardson, Kavtcnik, Faustin, Porte (cap) (1), Afgour, Soussi (2), Shebib (1). Entraîneur : Patrice Canayer.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité